March 14, 2019 / 11:57 AM / 6 days ago

Grande-Bretagne: Deux banques moyennes hâtent leur fusion face au Brexit

Les banques britanniques Charter Court Financial et OneSavings ont décidé de fusionner pour mieux affronter le Brexit en créant un poids lourd du crédit immobilier en Grande-Bretagne. /Photo d'archives/REUTERS/Eddie Keogh

(Reuters) - Les banques britanniques Charter Court Financial et OneSavings ont décidé de fusionner pour mieux affronter le Brexit en créant un poids lourd du crédit immobilier en Grande-Bretagne.

L’opération annoncée jeudi donnera naissance à un groupe affichant une capitalisation boursière cumulée de 1,75 milliard de livres (environ deux milliards d’euros), capable de mieux affronter les grandes banques britanniques dans un contexte de ralentissement du marché immobilier londonien à la suite du vote en 2016 en faveur d’une sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne. La date du Brexit est pour l’instant fixée au 29 mars mais un report est désormais envisagé.

Le secteur fait également face à des modifications fiscales et réglementaires alors que les marges sur le marché immobilier sont réduites et la concurrence intense et croissante.

OneSavings et Charter Court font partie de ce que l’on appelle les “challenger banks” au Royaume-Uni, ces établissements de petite taille apparus après la crise financière de 2007-2009. Leur rapprochement intervient moins d’un an après celui de CYBG et Virgin Money.

UN MARIAGE LIÉ AU BREXIT     “Ce serait faux de dire que les deux conseils d’administration n’ont pas réfléchi au calendrier de tout cela. Nous avons une situation politique délirante au Royaume-Uni, on est complètement plongé dans l’incertitude”, a déclaré à Reuters Andy Golding, directeur général de OneSavings, en référence au Brexit.

“Nous serons plus forts ensemble et ainsi nous nous apprêtons à affronter ces courants contraires du Brexit avec un peu de vent dans le dos et c’est (...) la logique qui nous pousse à ne pas retarder cette opération”, a-t-il ajouté.

Un accord a été rapidement trouvé alors que les deux établissements n’ont révélé leurs négociations que lundi dernier.     Ian Lonergan, le directeur général de Charter Court, a pour sa part insisté sur la complémentarité des deux banques dans le financement des achats immobiliers destinés à la location, Charter Court sur le marché résidentiel et OneSavings dans l’immobilier commercial et les projets de développement.    L’action OneSavings était quasiment stable à 397 pence vers 10h50 GMT. Le titre Charter Court reculait de son côté de 0,12% à 324 pence.

    Dans le cadre de leur fusion, OneSavings proposera 0,8253 de ses actions pour chaque titre de Charter Court. Selon les calculs de Reuters, l’opération représente une prime marginale de 0,86% par rapport au cours de clôture de Charter Court à 325 pence vendredi.    La transaction permettra de réaliser des économies annuelles de 22 millions de livres avant impôts dans les trois ans suivant sa finalisation.

Les deux banques, qui ont publié jeudi un bénéfice en hausse, emploient au total 1.684 personnes mais 235 postes vont être supprimés dans la future entité.

Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below