March 5, 2019 / 9:03 AM / 4 months ago

Les actions hésitent, l'optimisme s'estompe, la Chine inquiète

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes se cherchent une tendance mardi dans les premiers échanges, les craintes pour l’économie du monde, à commencer par la Chine, effaçant l’espoir d’un accord commercial entre Washington et Pékin.

Les principales Bourses européennes se cherchent une tendance mardi dans les premiers échanges. À Paris, l'indice CAC 40 cède 0,01% vers 08h40 GMT. À Francfort, le Dax grappille 0,10% et à Londres, le FTSE prend 0,17%. /Photo d'archives/REUTERS/Peter Nicholls

À Paris, l’indice CAC 40 cède 0,01% à 5.285,88 points vers 08h40 GMT. À Francfort, le Dax grappille 0,10% et à Londres, le FTSE prend 0,17%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro gagne 0,17%, le FTSEurofirst 300 0,04% et le Stoxx 600 0,05%.

La tendance pourrait évoluer avec la publication dans la matinée des enquêtes PMI sur l’activité du secteur privé dans la zone euro dans un contexte de ralentissement économique dans l’union monétaire.

Le climat général a été alourdi encore par la révision à la baisse par la Chine de sa prévision de croissance pour 2019 et par l’annonce d’un ralentissement dans le secteur des services de la deuxième économie du monde.

VALEURS

En Bourse en Europe, les opérateurs télécoms français sont sanctionnés après une note sectorielle de Barclays qui leur prédit un avenir incertain. Iliad perd 1,48% et Altice Europe chute de 6,5%.

A noter encore, un repli de 3,25% pour le groupe de luxe suisse Richemont, victime lui aussi d’un abaissement de recommandation.

A la baisse également, Eurofins Scientific abandonne 7,18% après des résultats annuels mal accueillis.

A WALL STREET

Wall Street a terminé en repli lundi après l’annonce d’une baisse inattendue des dépenses de construction aux Etats-Unis qui a incité les investisseurs à prendre les profits accumulés dans l’espoir d’un accord commercial sino-américain.

L’indice Dow Jones a perdu 206,67 points, soit 0,79%, à 25.819,65. Le S&P-500, plus large, a cédé 10,88 points ou 0,39% à 2.792,81. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 17,79 points (-0,23%) à 7.577,57 points.

Une information du Wall Street Journal parue dimanche selon laquelle Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping pourraient se rencontrer autour du 27 mars pour signer un accord sur le commerce avait soutenu le marché à l’ouverture.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a fini en baisse de 0,44% après les annonces venues de Pékin. Le Nikkei, qui a pris plus de 8% depuis le début de l’année, avait touché lundi en séance un plus haut depuis le 13 décembre.

L’indice MSCI regroupant les valeurs d’Asie et du Pacifique (hors Japon) cède 0,6%.

La Bourse de Shanghaï a en revanche pris 0,87% après la volonté affichée par le gouvernement d’accorder cette année des réductions d’impôts de plusieurs milliards de dollars, d’augmenter les dépenses publiques d’investissement dans les infrastructures et de favoriser les prêts aux petites et moyennes entreprises.

TAUX

Le rendement de l’obligation du Trésor américain à 10 ans s’équilibre autour de 2,72% après avoir cédé lundi trois points de base.

En Europe, le rendement du Bund allemand de même échéance, taux de référence de la zone euro, est stable lui aussi dans les premiers échanges, autour de 0,17%.

CHANGES

Le dollar monte encore un peu face à un panier de devises de référence, toujours soutenu par l’espoir d’un accord entre Washington et Pékin sur le commerce.

Donald Trump a renouvelé ses critiques à l’encontre de la Réserve fédérale américaine, déclarant que sa politique de resserrement monétaire avait contribué à la fermeté du dollar et porté atteinte à la compétitivité des Etats-Unis.

L’euro recule de 0,2% et se traite autour de 1,18 dollar. Certains économistes attendent une nouvelle salve de financements à bas coût de la Banque centrale européenne (BCE) lors de sa réunion de politique monétaire prévue jeudi.

“Face aux anticipations de mesures aussi accommodantes de la BCE cette semaine, (son président) Mario Draghi aura du mal à répondre aux attentes du marché et cela pourrait faire monter l’euro”, note toutefois Valentin Marinov (Crédit agricole).

PÉTROLE

Les cours du brut repartent à la baisse, pénalisés par les craintes pour la croissance chinoise. Les deux contrats de référence perdent autour de 0,5%

Édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below