March 3, 2019 / 10:29 AM / 3 months ago

Des "Brexiters" réclament des garanties pour soutenir l'accord de May

Des députés conservateurs partisans du Brexit, qui ont voté contre l'accord de sortie de l'Union européenne proposé par la Première ministre Theresa May en janvier, réclament que certains engagements soient pris pour apporter leur soutien à un accord révisé, rapporte le Sunday Times. /Photo prise le 7 février 2019/REUTERS/Yves Herman

LONDRES (Reuters) - Des députés conservateurs partisans du Brexit, qui ont voté contre l’accord de sortie de l’Union européenne proposé par la Première ministre Theresa May en janvier, réclament que certains engagements soient pris pour apporter leur soutien à un accord révisé, rapporte le Sunday Times.

Le texte négocié avec Bruxelles et entériné fin novembre par les dirigeants européens a été rejeté par 432 voix contre 202 le 15 janvier à la Chambre des communes.

La dirigeante britannique tente depuis de renégocier avec les Européens le “backstop” nord-irlandais, ce mécanisme de dernier recours qui doit éviter le rétablissement de contrôles douaniers le long des 500 km de frontière entre la République d’Irlande et la province britannique d’Irlande du Nord, mais sur lequel se concentrent les critiques des Brexiters aux Communes.

Le négociateur en chef de l’UE sur le Brexit, Michel Barnier, a déclaré vendredi que Bruxelles était disposé à donner au Royaume-Uni de nouvelles garanties sur le fait que le backstop ne serait que temporaire.

Selon le Sunday Times, des Brexiters ont rédigé une note dans laquelle ils réclament trois points précis: une “clause claire et juridiquement contraignante qui prévaut sans ambiguïté” sur le texte de l’accord de retrait, avec un libellé garantissant le caractère temporaire du backstop et une porte de sortie claire pour y mettre fin en cas d’échec des négociations commerciales.

Le journal précise que le plan a été élaboré avec les parlementaires nord-irlandais du Parti unioniste démocrate (DUP). Si May satisfait leurs exigences, le DUP et les conservateurs partisans du Brexit apporteront leur soutien lors d’un vote qui doit se tenir avant le 12 mars.

Le député conservateur Graham Brady a déclaré pour sa part qu’il soutiendrait l’accord de May avec des garanties sur la nature temporaire du backstop.

“Quand le bon compromis sera sur la table, nous nous unirons derrière la Première ministre et nous l’aiderons à mettre en place la sortie de l’Union européenne le 29 mars”, dit-il dans une interview au Mail on Sunday.

Michael Holden; Arthur Connan pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below