March 1, 2019 / 5:36 PM / 20 days ago

Des dirigeants de Wells Fargo règlent un litige pour 240 millions de dollars, un record

NEW YORK (Reuters) - Des dirigeants de Wells Fargo ont conclu un accord d’un montant record de 240 millions de dollars (211 millions d’euros) pour régler un litige avec des actionnaires américains sur la création par des employés de la banque de millions de comptes non autorisés.

Des dirigeants de Wells Fargo ont conclu un accord d'un montant record de 240 millions de dollars (211 millions d'euros) pour régler un litige avec des actionnaires américains sur la création par des employés de la banque de millions de comptes non autorisés. /Photo d'archives/REUTERS/Stephanie Keith

Le règlement contraint les assureurs de 20 dirigeants et administrateurs actuels ou passés de Wells Fargo, dont le PDG Tim Sloan et son prédécesseur John Stumpf, à verser ces 240 millions à la banque. Il clôt un dossier dans lequel ces dirigeants étaient accusés d’avoir manqué à leurs obligations fiduciaires en faisant consciemment abstraction de ces faux comptes et en ne mettant pas fin à leur création.

Le titre Wells Fargo gagnait un peu plus de 1% à Wall Street en matinée.

Les dirigeants concernés ont nié avoir commis un quelconque acte répréhensible en acceptant le règlement, déposé devant le tribunal fédéral de San Francisco, où se trouve le siège de Wells Fargo.

Les avocats des actionnaires ont déclaré que cet accord était le plus gros règlement en espèces financé par des assureurs dans le cadre d’une action en justice de ce type.

Le règlement nécessite l’approbation d’un juge.

Le porte-parole de Wells Fargo n’a pas souhaité faire de commentaire.

En avril, Wells Fargo a accepté une amende d’un milliard de dollars dans le cadre d’un accord avec les autorités américaines qui l’accusaient d’avoir lésé ses clients par certaines pratiques en matière d’assurance automobile et de prêts immobiliers.

Mercredi, la banque a fait savoir qu’elle risquait d’avoir à payer 2,7 milliards de dollars de plus que le montant qu’elle avait provisionné au 31 décembre pour régler ses problèmes juridiques.

Wells Fargo a déclaré que sa gestion des risques avait été améliorée à la suite de divers scandales.

Dena Aubin et Jonathan Stempel, Dominique Rodriguez pour le service français, édité par

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below