February 26, 2019 / 5:51 PM / 22 days ago

Les Bourses en zone euro terminent en hausse après la confiance du consommateur US

PARIS (Reuters) - Les Bourses de la zone euro ont terminé en hausse mardi, effaçant leurs pertes de la journée dans le sillage de Wall Street où les investisseurs ont été rassurés par la hausse plus forte que prévu de la confiance du consommateur et par des déclarations du président de la Réserve fédérale réaffirmant la patience de la banque centrale américaine en matière de politique monétaire.

Les Bourses de la zone euro ont terminé en hausse mardi. À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 0,13%. Le Dax allemand a pris 0,31% à Francfort et le FTSEurofirst 300 0,36%. /Photo prise le 12 février 2019/REUTERS/Kai Pfaffenbach

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 0,13% à 5.238,72 points et le Dax allemand a pris 0,31% à Francfort.

Hors zone euro, le Footsie britannique a perdu en revanche 0,45%, pénalisé par le renforcement de la livre sterling à la perspective d’un report du Brexit.

L’indice paneuropéen EuroStoxx 50 a pris 0,28%, le FTSEurofirst 300 0,36% et le Stoxx 600 0,39%.

Les marchés européens et américains ont bénéficié de la publication de la confiance du consommateur aux Etats-Unis, remontée plus fortement que prévu en février.

“La confiance des consommateurs, qui était très préoccupante, est en train de rebondir”, a déclaré Keith Lerner, stratège chez SunTrust Advisory Services. “Nous avons une économie qui reste solide et la Fed est sur la touche. C’est un contexte positif pour les actions.”

La séance était également animée par l’audition au Sénat du président de la Réserve fédérale américaine, qui se poursuivra mercredi devant la commission des Services financiers de la Chambre des représentants.

La croissance de l’économie américaine devrait rester solide cette année malgré la montée des risques et des indicateurs conjoncturels moins soutenus récemment, a déclaré Jerome Powell, qui a redit que la banque centrale resterait “patiente” en ce qui concerne de futures hausses de taux.

“Ce qu’il faut retenir, c’est que Jerome Powell réaffirme son approche patiente: la Fed ne se précipite pas pour augmenter les taux. L’économie américaine semble bien se porter, même s’ils ont constaté une faiblesse de l’économie mondiale,” a ajouté Keith Lerner.

En Europe, Theresa May a proposé mardi aux députés britanniques de voter le mois prochain sur un Brexit sans accord ou sur un report “court et limité” de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, au cas où son projet de retrait serait une nouvelle fois rejeté par le Parlement de Westminster.

VALEURS

En Europe, la séance est aussi restée animée par les publications de résultats. A Paris, PSA a enregistré la plus mauvaise performance du CAC (-2,94%) après avoir publié des résultats records en 2018 mais néanmoins inférieurs aux attentes pour le chiffre d’affaires et le bénéfice net.

Thales (-1,01%) n’a pas non plus convaincu en dépit de résultats annuels en hausse, le chiffre d’affaires étant notamment ressorti en deçà des attentes.

A l’inverse, BASF s’est adjugé 4,28% après des résultats trimestriels légèrement meilleurs que prévu et une prévision jugée rassurante pour 2019.

En dehors du bal des publications, les distributeurs britanniques Marks & Spencer et Ocado ont gagné respectivement 3,24% et 11,71% après avoir annoncé être en discussion pour lancer un service de livraison alimentaire. L’indice Stoxx de la distribution a signé la plus forte progression sectorielle de la journée (+1,98%).

Toujours à Londres, le transporteur aérien IAG, propriétaire des compagnies British Airways et Iberia, a perdu 4,34%, le fournisseur d’indice MSCI ayant annoncé qu’il comptait retirer la valeur de son indice espagnol.

A WALL STREET

Après une ouverture en baisse, les trois indices majeurs de Wall Street étaient proches de l’équilibre au moment de la clôture en Europe, réduisant leurs pertes après la publication d’un indice de confiance du consommateur meilleur que prévu.

Wall Street avait dans un premier temps mal réagi aux chiffres inférieurs aux attentes des mises en chantier de logements, tombées en décembre à leur plus bas niveau depuis plus de deux ans, et des prix immobiliers aux Etats-Unis..

L’indice S&P 500 et le Nasdaq Composite sont quasiment inchangés tandis que le Dow Jones cède 0,07%, pénalisé par le repli de Caterpillar (-2,82%), après un abaissement de recommandation d’UBS, et de Home Depot (-2,03%) en réaction à ses résultats.

CHANGES

Le dollar perd plus de 0,2% face à un panier de devises de référence après avoir temporairement progressé avec la hausse de la confiance du consommateur américain.

De son côté, la livre sterling monte à 1,3255 dollar, après avoir touché un pic de cinq mois à 1,3283, les cambistes estimant que la possibilité d’un Brexit sans accord pourrait être évitée.

L’euro évolue dans le même temps à plus de 1,137 dollar.

TAUX

Le rendement du Bund allemand à dix ans, référence pour la zone euro, a terminé en hausse à 0,117%.

Outre-Atlantique, le rendement des Treasuries à dix ans recule de près de deux points base, à 2,648%.

PÉTROLE

Le baril de Brent grimpe autour de 65,4 dollars et celui du brut léger américain (WTI) monte à 55,8 dollars.

Malgré les déclarations de Donald Trump qui a jugé les prix du brut trop élevés, l’Opep et ses alliés maintiendront leur accord de réduction de l’offre, a indiqué une source proche de l’Opep. [nL5N20L71B ]

Édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below