February 21, 2019 / 7:22 AM / 5 months ago

Les valeurs à suivre à Paris et en Europe

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris et en Europe où les contrats à terme indiquent une ouverture en légère hausse :

Swiss RE, qui est à suivre jeudi à la Bourse de Zurich, a réalisé en 2018 un bénéfice net en hausse de 27% mais moins élevé que prévu à la suite d'importantes catastrophes d'origine aussi bien naturelle qu'humaine. /Photo prise le 12 février 2019/REUTERS/Arnd Wiegmann

* AXA a fait état jeudi de résultats inférieurs aux attentes en 2018 en raison de lourdes charges exceptionnelles liées notamment à l’introduction en Bourse de ses activités d’assurance vie et gestion d’actifs.

* ORANGE s’attend à un ralentissement de la croissance de son résultat d’exploitation cette année après une accélération en 2018, sous l’effet d’une concurrence toujours vive sur ses principaux marchés en France et en Espagne et de l’arrêt d’un coup de pouce fiscal.

* VEOLIA a publié jeudi des résultats en nette progression au titre de 2018, tirés par les volumes de déchets et par ses réductions de coûts, et a ajusté à la hausse ses prévisions pour 2019.

* DEUTSCHE TELEKOM a déclaré jeudi s’attendre à une croissance de 3% de son bénéfice d’exploitation en 2019, une prévision inférieure aux attentes, alors que l’opérateur allemand est sur le point de finaliser la fusion entre sa filiale américaine T-Mobile et Sprint aux Etats-Unis où il cherche à déployer des services de téléphonie de cinquième génération.

* BARCLAYS a annoncé jeudi un bénéfice 2018 inférieur aux attentes, à 3,5 milliards de livres sterling (4,0 milliards d’euros), en raison d’une provision de 150 millions de livres pour pertes liées au Brexit et de difficultés de sa banque d’investissement au quatrième trimestre.

* BOUYGUES a fait état jeudi d’un chiffre d’affaires et d’un résultat opérationnel annuels supérieurs aux attentes, la performance de ses trois métiers au quatrième trimestre ayant éclipsé l’impact des difficultés apparues dans la construction sur les trois mois qui ont précédé.

* ACCORHOTELS a annoncé jeudi le lancement d’un nouveau programme de fidélisation de ses clients censé lui permettre de dépasser son objectif opérationnel actuel en 2022 après avoir enregistré en 2018 des résultats annuels en nette hausse, portés par la bonne tenue de la plupart de ses marchés et une solide dynamique touristique en France.

* CNP ASSURANCES a fait état jeudi d’une hausse de 6,4% de son bénéfice net en 2018 à 1,36 milliard d’euros, porté par ses activités d’épargne et de retraite au Brésil, son deuxième marché après la France.

* WENDEL a annoncé jeudi la cession d’une part significative de sa participation dans Allied Universal, notamment à la Caisse de Dépôt et Placement du Québec (CDPQ) qui en deviendra l’actionnaire le plus important avec environ 18% du capital. Wendel devrait recevoir environ 350 millions de dollars (308 millions d’euros) en numéraire de l’opération.

* RENAULT - Standard & Poor’s a abaissé sa perspective sur la note du groupe automobile, qui passe de “stable” à “négative”, évoquant une série de difficultés au sein du secteur automobile susceptibles d’affecter ses profits.

* BNP PARIBAS - Société générale abaisse sa recommandation à “conserver” contre “acheter” et son objectif de cours à 45 euros contre 50 euros.

* SWISS RE a réalisé en 2018 un bénéfice net en hausse de 27% mais moins élevé que prévu à la suite d’importantes catastrophes d’origine aussi bien naturelle qu’humaine. Le titre est indiqué en baisse de 0,8% en avant-Bourse.

* FNAC DARTY a publié mercredi des résultats annuels en forte hausse, malgré un environnement de consommation difficile et l’impact négatif du mouvement des “Gilets jaunes” sur son activité en fin d’année, et a confirmé ses objectifs de moyen terme.

* TECHNIPFMC a annoncé mercredi un chiffre d’affaires en baisse de 9,8% à 3,32 milliards de dollars au quatrième trimestre, ainsi qu’une perte nette de 2,26 milliards de dollars, soit cinq dollars par action, contre 153,9 milliards (33 cents par action) un an plus tôt.

* ATOS a annoncé jeudi une croissance organique de son chiffre d’affaires de 1,2% à 12,258 milliards d’euros en 2018 avec un résultat net part du groupe en hausse de 5% à 630 millions d’euros.

* BAE SYSTEMS - Le groupe de défense britannique prévoit une hausse de son bénéfice annuel, après une année 2018 stable, en dépit les incertitudes géopolitiques persistantes qui pourrait affecter ses activités. Le titre est indiqué en baisse de 3% en avant-Bourse selon Jefferies, les analystes déplorant une baisse de son flux de trésorerie disponible et l’augmentation de sa dette.

* TELEFONICA a publié jeudi un bénéfice d’exploitation en baisse de 9,6% au quatrième trimestre 2018, à 3,54 milliards d’euros, grevé par des coûts de restructuration et des effets de change défavorables en Amérique latine.

* GETLINK, qui a publié jeudi des résultats annuels records, anticipe un deuxième trimestre perturbé par la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne et estime que son excédent brut d’exploitation (EBE) pourrait stagner en 2019 en cas de Brexit sans accord.

* WORLDLINE a publié des résultats annuels en hausse et dit viser pour 2019 une poursuite de l’amélioration de la croissance de son chiffre d’affaires, de sa rentabilité et de sa génération de trésorerie.

* VALLOUREC a annoncé mercredi une nette progression de son résultat brut d’exploitation (RBE) en 2018 ainsi que la mise en place de nouvelles mesures d’économies et l’extension de lignes bancaires, le groupe écartant ainsi la nécessité d’une recapitalisation à court terme.

* ERAMET a publié mercredi des résultats annuels en forte baisse, pénalisés par les problèmes de qualité de ses activités d’alliages, et annoncé un plan de sauvetage pour sa filiale néo-calédonienne SLN.

* NEOEN - Le spécialiste des énergies renouvelables a publié un chiffre d’affaires en hausse de 63% et confirmé ses objectifs d’activité et de rentabilité pour 2018 comme à l’horizon 2021.

* SILTRONIC - Le fabricant allemand de galettes en silicium a annoncé mercredi qu’après des ventes nettement plus faible au premier semestre 2019 qu’au second semestre 2018, le marché devrait rebondir dans la seconde moitié de 2019 pour déboucher sur un CA annuel à peu près égal à celui de 2018, en fonction les effets de change. La marge d’Ebitda 2019 du groupe devrait être légèrement inférieure à celle de 2018.

Service Marchés

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below