February 19, 2019 / 7:04 PM / 3 months ago

Une enquête sur des diamants vise 4 banques en Italie

La police fiscale italienne a procédé mardi à des saisies d'actifs pour une valeur totale de plus de 700 millions d'euros dans le cadre d'une enquête sur des ventes de diamants présumées frauduleuses, qui vise les quatre plus grandes banques d'Italie. /Photo prise le 13 février 2019/REUTERS/Maxim Shemetov

MILAN (Reuters) - La police fiscale italienne a procédé mardi à des saisies d’actifs pour une valeur totale de plus de 700 millions d’euros dans le cadre d’une enquête sur des ventes de diamants présumées frauduleuses, qui vise les quatre plus grandes banques d’Italie, a appris Reuters d’une source au fait du dossier.

Le parquet de Milan enquête sur deux courtiers en diamants et sur les banques Intesa Sanpaolo, UniCredit, Monte Dei Paschi et Banco BPM concernant ces ventes de diamants proposés à des clients en tant qu’investissement.

Les quatre banques se sont refusées à tout commentaire.

Des banques ont joué le rôle d’intermédiaire pour des courtiers en diamants lors de la vente de pierres comme produit de placement, des transactions d’un montant global d’au moins 300 millions d’euros en 2015 selon les données de l’un des courtiers concernés.

Un reportage télévisé diffusé en 2016 avait révélé l’affaire et des associations de consommateurs ont dit avoir reçu des plaintes. Dans plusieurs cas, selon les informations recueillies par Reuters, les diamants acquis comme produit d’investissement ont été valorisés bien en dessous du prix déboursé par les clients.

Les ventes de diamants ont gagné en popularité ces dernières années dans un contexte de taux d’intérêt très bas voire négatifs, qui a pesé sur les revenus des banques et amputé la rémunération de nombreux produits de placement.

Les banques perçoivent des commissions d’au moins 10% sur les ventes de diamants conclues par leur intermédiaire mais cette activité représente généralement 2% au maximum de l’ensemble de leurs revenus.

Sara Rossi, avec Gianluca Semeraro et Valentina Za, Dominique Rodriguez et Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below