February 19, 2019 / 7:44 AM / 3 months ago

La Banque du Japon prête à agir si le yen fort nuit à l'économie

La Banque du Japon (BoJ) est disposée à assouplir davantage sa politique si le yen fort nuit à l'économie et menace la trajectoire de convergence de l'inflation vers l'objectif de 2%, a déclaré mardi son gouverneur, Haruhiko Kuroda (photo). /Photo prise le 20 décembre 2018/REUTERS/Kyodo

TOKYO (Reuters) - La Banque du Japon (BoJ) est disposée à assouplir davantage sa politique si le yen fort nuit à l’économie et menace la trajectoire de convergence de l’inflation vers l’objectif de 2%, a déclaré mardi son gouverneur, Haruhiko Kuroda.

Le dollar s’est légèrement apprécié face au yen et les rendements des emprunts japonais se sont détendus après les propos de Kuroda, qui s’inscrivent dans un contexte de prudence des grandes banques centrales, y compris la Réserve fédérale américaine, face aux risques de ralentissement économique.

Il a souligné toutefois que la BoJ pèserait soigneusement le pour et le contre de toute nouvelle mesure d’assouplissement, laissant entendre que la BoJ plaçait la barre haut compte tenu des effets négatifs de la politique monétaire ultra-accommodante sur les bénéfices des banques nippones.

“Si (les fluctuations des taux de change) ont un impact sur l’économie et les prix, et si nous le jugeons nécessaire pour atteindre notre objectif d’inflation, nous envisagerons d’assouplir notre politique”, a-t-il dit au Parlement en réponse à la question d’un député d’opposition qui demandait si la BoJ avait les outils nécessaires pour contrer les effets du yen fort.

Kuroda a réaffirmé que la BoJ avait plusieurs outils à sa disposition parmi lesquels une baisse des taux à court ou long terme, un renforcement des achats d’actifs ou l’accélération de la création de monnaie.

“Quoi qu’on fasse, il nous faudra soigneusement évaluer les bénéfices et les coûts de la mesure à l’aune de l’impact sur l’intermédiation financière et le fonctionnement des marchés”, a-t-il conclu.

En fin de séance en Asie, le dollar s’appréciait à 110,615 yens contre 110,45 avant l’audition de Kuroda.

Leika Kihara, Véronique Tison pour le service français, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below