February 8, 2019 / 8:01 AM / in 7 months

Les créations d'emplois à la peine comme la croissance en 2018

PARIS (Reuters) - Les créations d’emplois dans le secteur privé ont nettement marqué le pas l’année dernière en France avec le fléchissement de la croissance économique tout en se poursuivant au quatrième trimestre malgré le mouvement des “Gilets jaunes” et l’accélération de la dégradation du climat des affaires, montre une première estimation publiée vendredi par l’Insee.

L'emploi salarié dans le secteur privé en France a progressé au quatrième trimestre, qui a pourtant vu le démarrage du mouvement des "Gilets jaunes" et une dégradation du climat des affaires, montre une première estimation publiée vendredi par l'Insee. /Photo d'archives/REUTERS/Christophe Ena

Sur l’ensemble de l’année dernière, 106.100 créations nettes de postes ont été enregistrées, soit trois fois moins qu’en 2017 (328.200), qui avait marqué le retour de l’emploi salarié dans le secteur privé à des niveaux proches d’avant la grande crise financière de 2008.

La dynamique de l’emploi dans le privé reflète celle de la croissance de l’activité dans son ensemble, qui s’est sensiblement essoufflée en 2018 par rapport à 2017 avec une progression moyenne sur l’année de 1,5% du produit intérieur brut en volume après +2,3% un an auparavant, selon les données préliminaires publiées le 30 janvier par l’Insee.

Le nombre d’emplois salariés dans le secteur privé en France s’élevait 19,4 millions fin 2018, soit 0,5% de plus qu’un an plus tôt. En 2017, sa progression avait été de 1,7%.

Il s’agit de sa progression la plus faible depuis 2015, qui faisait suite à trois années d’évolutions négatives.

Au quatrième trimestre, l’emploi salarié du secteur privé a progressé de 0,1% comme au trimestre précédent avec 16.200 créations nettes d’emplois après 23.000 sur la période juillet-septembre.

L’économie française se trouvait ainsi en situation de création nette d’emploi dans le secteur privé pour le quinzième trimestre consécutif.

Hors intérim, il augmente de 0,2% sur le trimestre, avec 28.200 emplois créés, et de 0,7% sur un an (+135.100).

LE RECUL S’ACCENTUE DANS L’INTÉRIM

Au quatrième trimestre, la baisse de l’emploi intérimaire s’est accélérée à -1,5% après -1,1% le trimestre précédent (-12.000 postes contre -9.200 postes).

Sur l’ensemble de l’année, l’emploi intérimaire se replie nettement (-3,6%, soit 29.000 postes).

Sur la période octobre-décembre, l’emploi salarié privé a légèrement ralenti dans la construction (+0,2%, soit 2.700 créations nettes de postes, après +0,4%) et s’est à peine replié dans l’industrie (-0,1% soit 2.400 emplois détruits) après une stabilisation au trimestre précédent.

Sur un an, l’emploi privé s’accroît de 19.000 dans la construction et recule de 3.300 dans l’industrie.

Dans les services marchands, l’emploi privé a progressé de 0,1% au quatrième trimestre, comme au trimestre précédent, avec 13.000 créations nettes de postes. Sur un an, les services marchands ont permis la création de 82.200 emplois.

Hors intérim, la progression ressort à +0,2% (+25.000) comme au trimestre précédent.

L’emploi non marché privé augmente à nouveau légèrement de 0,1% sur le trimestre comme sur l’année.

Marc Joanny, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below