February 1, 2019 / 3:21 PM / 19 days ago

Wall Street en ordre dispersé après l'emploi, Amazon pèse sur le Nasdaq

(Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en ordre dispersé vendredi, tiraillée entre la forte progression des créations d’emploi le mois dernier et les prévisions mal accueillies du géant Amazon.

La Bourse de New York a ouvert en ordre dispersé vendredi. L'indice Dow Jones gagne 65,25 points dans les premiers échanges, soit 0,26%, à 25.064,92 points. /Photo prise le 3 janvier 2019/REUTERS/Shannon Stapleton

L’indice Dow Jones gagne 65,25 points dans les premiers échanges, soit 0,26%, à 25.064,92 points. Le Standard & Poor’s 500, plus large, grappille 0,05% à 2.705,45 points mais le Nasdaq Composite cède 0,36% à 7.255,42 points.

Les futures sur indices à Wall Street ont réduit leur gains, voire les ont effacé pour le S&P et le Dow, après l’annonce d’une forte augmentation des créations d’emplois en janvier, qui souligne la vigueur sous-jacente de l’économie malgré des perspective plus moroses qui incitent la Réserve fédérale à la prudence en matière de hausse des taux d’intérêt.

Le rendement du 10 ans américain, stable jusqu’alors, est en hausse, autour de 2,65%, en réaction à cette statistique meilleure que prévu.

Sur le marché des changes, le dollar reste en légère baisse face à un panier de devises internationales en raison de la hausse moins forte que prévu du salaire horaire moyen.

“Le chiffre moins bon que prévu sur les salaires renforce probablement l’approche prudente de la Fed, ce qui pèse sur le dollar”, tempère Eric Viloria, chargé de la stratégie changes au Crédit Agricole à New York.

En Bourse, Amazon recule de 3,79%, à la suite de la publication d’une prévision de chiffre d’affaires pour le premier trimestre inférieure aux attentes des analystes.

La baisse du géant du commerce en ligne pèse sur le Nasdaq, fortement pondéré en valeurs technologiques.

Les producteurs pétroliers Chevron et Exxon Mobil gagnent respectivement 2,7% et 2% après avoir dégagé une augmentation de leur bénéfice trimestriel à la faveur d’une augmentation des prix et de leur production.

Le secteur de l’énergie gagne 1,3%.

Egalement en hausse, le titre Merck prend 1,53%, le laboratoire américain ayant tiré profit de son anticancéreux Keytruda.

Édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below