January 28, 2019 / 4:48 PM / 21 days ago

L'incertitude pèse sur le climat économique, avertit Draghi

BRUXELLES (Reuters) - L’économie de la zone euro se porte plus mal que prévu depuis quelques mois et l’incertitude ambiante pèse sur le sentiment général, a averti lundi Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE), tout en jugeant improbable une relance du programme d’assouplissement quantitatif (QE) cette année.

L'économie de la zone euro se porte plus mal que prévu depuis quelques mois et l'incertitude ambiante pèse sur le sentiment général, a averti lundi Mario Draghi (photo), le président de la Banque centrale européenne (BCE), tout en jugeant improbable une relance du programme d'assouplissement quantitatif (QE) cette année. /Photo prise le 28 janvier 2019/REUTERS/François Lenoir

La BCE a laissé sa politique monétaire inchangée jeudi dernier mais elle a prévenu que le ralentissement de la croissance dans la zone euro risquait d’être plus marqué et plus long qu’estimé auparavant, laissant ainsi entendre qu’elle pourrait augmenter son soutien au crédit et à l’activité au lieu de le réduire.

“Ces derniers mois, les informations disponibles ont continué d’être plus faibles qu’attendu en raison d’un ralentissement de la demande extérieur et de facteurs spécifiques à certains pays et certains secteurs”, a dit Mario Draghi devant la commission des Affaires économiques du Parlement européen à Bruxelles.

“La persistance d’incertitudes, liées en particulier à des facteurs géopolitiques et à la menace du protectionnisme, pèse sur le sentiment économique”, a-t-il ajouté.

La BCE affirme depuis plusieurs mois qu’elle laissera ses taux d’intérêt inchangés “jusqu’à l’été 2019”, laissant ainsi entendre qu’elle pourrait relever au moins l’un d’eux à l’automne, mais les marchés financiers doutent désormais de cette possibilité et n’anticipent une première hausse de taux qu’à la mi-2020, donc bien après le départ de Mario Draghi de la présidence, fin octobre.

UNE RELANCE DU QE POSSIBLE MAIS IMPROBABLE

Les derniers mois ont en effet été marqués par un net ralentissement de la croissance des trois principales économies de la zone euro, l’Allemagne, la France et l’Italie. Et même si cette évolution est due pour une bonne part à des facteurs exceptionnels, la dégradation de la confiance des entreprises et des ménages menace de peser durablement sur la tendance.

“Un soutien monétaire important reste essentiel pour soutenir la poursuite de l’accélération des pressions intérieures sur les prix et l’évolution de l’inflation à moyen terme”, a dit Mario Draghi. “Le Conseil des gouverneurs se tient prêt à ajuster l’ensemble de ses instruments de manière appropriée.”

Interrogé par un député sur la possibilité que la BCE ait de nouveau recours à des achats d’obligations sur les marchés pour soutenir le crédit et l’activité, il a répondu qu’un tel recours était possible mais improbable dans les mois à venir.

“Si les choses se passent très mal, nous pouvons encore réutiliser d’autres instruments de notre boite à outils”, a-t-il dit. “A ce stade, nous ne jugeons pas probable qu’une telle éventualité se matérialise, et certainement pas cette année.”

La BCE a mis fin en décembre à son programme d’achats de titres sur les marchés, un plan d’”assouplissement quantitatif” (quantitative easing, QE) auquel elle a consacré un total de quelque 2.600 milliards d’euros depuis son lancement en 2015.

Jeudi, Mario Draghi a précisé que le Conseil des gouverneurs avait évoqué la possibilité de lancer de nouvelles opérations de financement à long terme (LTRO) destinées au secteur bancaire, un autre moyen d’injecter des liquidités dans le système financier.

L’étape suivante pour la BCE consisterait à repousser formellement l’échéance prévue de la première hausse de taux, mais cela impliquerait des risques pour la crédibilité de la BCE aux yeux des marchés et reviendrait à engager par avance le successeur de Mario Draghi.

Balazs Koranyi; Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below