January 24, 2019 / 11:55 AM / 8 months ago

D.Bank interrogée par la Chambre US sur ses liens avec Trump

FRANCFORT (Reuters) - Deutsche Bank a annoncé jeudi avoir reçu une demande de renseignements de la part de deux commissions de premier plan de la Chambre des représentants américaine, récemment passée sous contrôle démocrate, au sujet des liens entre la banque allemande et le président des Etats-Unis Donald Trump.

Deutsche Bank a annoncé jeudi avoir reçu une demande de renseignements de la part de deux commissions de premier plan de la Chambre des représentants américaine, récemment passée sous contrôle démocrate, au sujet des liens entre la banque allemande et le président des Etats-Unis Donald Trump. /Photo prise le 19 janvier 2019/REUTERS/Yuri Gripas

“La banque a reçu une demande d’informations de la part aussi bien de la commission des services financiers de la Chambre que de celle dédiée aux renseignements”, déclare dans un communiqué Deutsche Bank, dont les liens avec le président américain remontent à 20 ans selon la presse américaine.

Un représentant de la Maison blanche n’était pas disponible dans l’immédiat pour faire un commentaire.

Deutsche Bank s’est exprimé en réaction à un article de Politico disant que les deux commissions de la Chambre des représentants envisageaient de mener conjointement une enquête au sujet des transactions entre la banque et le président.

“Deutsche Bank est engagée dans un dialogue productif avec ces commissions afin d’établir comment les aider au mieux dans leurs fonctions officielles de contrôle”, ajoute la banque.

Selon des titres de propriété de Donald Trump, le milliardaire new-yorkais a obtenu en 2011 un prêt de 106 millions de dollars de Deutsche Bank pour l’achat du golf Doral à Miami. Le prêt expire en 2023.

La banque allemande a aussi octroyé un prêt de 170 millions de dollars à Donald Trump pour l’achat du Old Post Office, un bâtiment historique de Washington où il a ouvert un hôtel.

En outre, Deutsche Bank a prêté 640 millions de dollars il y a environ cinq ans au Trump Int’l Hotel and Tower, à Chicago.

A la fin de 2017, des sources avaient dit que Deutsche Bank avait reçu une citation à comparaître du procureur américain Robert Mueller, qui enquête sur l’ingérence présumée de la Russie dans la campagne présidentielle américaine de 2016 et les soupçons de collusion entre Moscou et l’équipe de campagne de Donald Trump, à propos de certaines transactions.

Vers 11h41 GMT, le titre Deutsche Bank était inchangé (0,01%) alors que l’indice regroupant les valeurs bancaires européennes prenait 0,79%.

Tom Sims et Andreas Framke, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Matthieu Protard

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below