January 23, 2019 / 1:26 PM / 3 months ago

Wall Street attendue en hausse, l'Europe relève la tête

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en hausse à l’ouverture mercredi, après de bons résultats d’IBM, et les Bourses européennes avancent elles aussi pour la plupart dans des marchés où la prudence reste cependant de mise.

Les Bourses européennes avancent elles aussi pour la plupart à mi-séance. À Paris, le CAC 40 progresse de 0,5% vers 13h15 GMT. Le Dax prend 0,27% à Francfort mais le FTSE abandonne 0,2% à Londres. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,5% à 0,8% après une baisse de plus de 1% mardi.

À Paris, le CAC 40 progresse de 0,5% à 4.871,54 points vers 13h15 GMT. Le Dax prend 0,27% à Francfort mais le FTSE abandonne 0,2% à Londres, pénalisé par la fermeté de la livre sterling.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 gagne 0,44%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro 0,51% et le Stoxx 600 0,43%.

Les résultats de sociétés continuent d’animer la tendance, avec de bonnes nouvelles dans le secteur de la distribution qui éclipsent quelques déceptions dans le compartiment technologique.

Les investisseurs restent par ailleurs préoccupés par la croissance chinoise au plus bas depuis près de 30 ans, l’abaissement des perspectives de croissance mondiale du Fonds monétaire international ainsi que par l’absence d’avancée sur le Brexit et dans les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

Après avoir accusé la veille leur plus forte baisse depuis le 3 janvier, les indices à Wall Street devraient être soutenus mercredi par IBM qui grimpe de plus de 6% en avant-Bourse après l’annonce de résultats trimestriels meilleurs que prévu et d’une prévision de bénéfice 2019 supérieure aux attentes.

Procter & Gamble est aussi indiqué en hausse avant l’ouverture après ses résultats, tout comme Walmart qui bénéficie d’un relèvement de recommandation.

Après la clôture, Ford et Texas Instruments publieront à leur tour leurs comptes du quatrième trimestre.

VALEURS EN EUROPE

Le secteur de la distribution, en hausse de 1,57%, se distingue après les publications de résultats bien accueillies de Carrefour, en tête du Stoxx et du CAC à Paris avec un bond de 6,67%, et Ahold Delhaize, meilleure performance de l’EuroStoxx 50 (+3,41%).

Egalement à Paris, Maisons du Monde s’adjuge 8,27% pour signer la meilleure performance du SBF 120 après ses résultats.

La plus forte baisse sectorielle est pour l’automobile (-0,39%), sensible aux tensions commerciales, avec PSA (-1,03%) lanterne rouge du CAC.

Au sein du Stoxx 600, la jeune banque britannique Metro Bank plonge de 32,29% en réaction à des résultats inférieurs aux attentes et Ingenico est sanctionné d’un recul de 13,4% après un avertissement sur ses résultats 2018.

CHANGES

L’indice dollar, qui mesure la valeur du billet vert face à un panier de devises de référence, se maintient près de son plus haut de trois semaines à la suite du statu quo de la Banque du Japon sur ses taux, qui a relancé l’attrait du risque. Le yen perd 0,27% face au dollar et l’euro est également proche de l’équilibre, à 1,137 dollar.

La livre sterling avance encore de plus de 0,5% face au dollar et à l’euro, au plus haut depuis novembre, signe que les traders s’attendent à ce que la Grande-Bretagne évite une sortie chaotique de l’Union européenne.

TAUX

L’amélioration du sentiment sur les marchés d’actions entraîne une hausse des rendements obligataires: celui du Bund allemand à 10 ans remonte au-delà de 0,24%, après être tombé à 0,218% plus tôt.

Le rendement du 10 ans américain est en hausse de plus de trois points de base, à plus de 2,76%.

Celui du dix ans espagnol évolue pour sa part à un plus bas de six mois, à 1,335%, en baisse d’un point de base, après une demande record pour une adjudication la veille.

PÉTROLE

Après avoir perdu 2% la veille et cédé encore du terrain en matinée, les cours du brut se sont retournés à la hausse et gagnent autour de 1% dans l’espoir que la Chine et le Japon prennent des mesures pour lutter contre le ralentissement économique qui a pesé sur le marché.

Le baril du Brent évolue autour de 62,20 dollars et le brut léger américain à plus de 53,50 dollars.

Véronique Tison et Juliette Rouillon, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below