January 22, 2019 / 1:53 PM / 5 months ago

L'artisanat du bâtiment anticipe un ralentissement en 2019

L'activité de l'artisanat du bâtiment, en progression en 2018 en dépit d'un manque à gagner lié au mouvement des "Gilets jaunes", s'annonce en demi-teinte cette année, selon la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb), qui table sur une croissance de 0,5% en volume en 2019. /Photo prise le 24 septembre 2018/REUTERS/Eric Gaillard

PARIS (Reuters) - L’activité de l’artisanat du bâtiment, en progression en 2018 en dépit d’un manque à gagner lié au mouvement des “Gilets jaunes”, s’annonce en demi-teinte cette année, selon la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb), qui table sur une croissance de 0,5% en volume en 2019.

L’activité de l’artisanat du bâtiment a progressé de 2,5% en volume en 2018, comme en 2017, mais elle enregistre un ralentissement en fin d’année, avec une croissance allant de 2,5% au premier trimestre à 2% au quatrième trimestre, en passant par un pic de 3,5% au deuxième trimestre.

L’emploi salarié dans les entreprises du BTP de moins de 20 salariés a progressé de 1,2% sur un an.

Le mouvement des Gilets jaunes a provoqué des problèmes d’approvisionnement sur les chantiers, bloqué certains salariés sur les routes, conduit des maires à retarder des travaux sur la voie publique et suscité un certain attentisme des ménages, a estimé mardi Patrick Liébus, président de la Capeb lors d’une conférence de presse de conjoncture.

“D’après un sondage auprès de nos adhérents, on estime que ça pourrait impacter à 0,5% (en manque à gagner) la croissance de nos activités et de nos entreprises”, a-t-il déclaré. Une entreprise sur cinq se dit affectée par le mouvement, qui est dans le même temps soutenu par une majorité d’artisans.

Après douze trimestres de hausse d’activité, pour 2019 la Capeb prévoit “une croissance annuelle très mesurée de +0,5%, avec un second semestre particulièrement morose dans la construction neuve”.

Sur fond de baisse des permis de construire, la fédération anticipe un recul de 0,5% de l’activité dans le neuf cette année, et une croissance de 1% dans l’ancien (entretien-amélioration).

Patrick Liébus a salué l’annonce de 9 milliards d’euros d’investissement par Action Logement, et notamment l’enveloppe d’un milliard fléchée vers l’amélioration énergétique des logements par le biais d’une subvention de 20.000 euros maximum pour les salariés propriétaires occupants aux revenus modestes.

Les artisans du bâtiment attendent par ailleurs les directions du plan de rénovation energétique du bâtiment, en préparation par la secrétaire d’Etat Emmanuelle Wargon, qui doit permettre de renforcer la transition energétique des logements.

Julie Carriat, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below