January 18, 2019 / 5:46 PM / 5 months ago

L'ex-cadre de Huawei arrêté en Pologne clame son innocence

Un ancien cadre chinois du groupe de télécommunications Huawei en Pologne a plaidé non coupable vendredi des accusations d'espionnage portées contre lui. /Photo prise le 11 janvier 2019/REUTERS/Kacper Pempel

VARSOVIE (Reuters) - Un ancien cadre chinois du groupe de télécommunications Huawei en Pologne a plaidé non coupable vendredi des accusations d’espionnage portées contre lui.

Weijing W. est détenu depuis le 8 janvier. Son arrestation a été annoncée trois jours plus tard par les autorités polonaises. Huawei a déclaré le lendemain qu’il était licencié.

Dans un communiqué transmis par son avocat, il clame son innocence.

Huawei, premier équipementier télécoms mondial avec un chiffre d’affaires de 93 milliards de dollars en 2017, est au centre de l’attention depuis plusieurs mois, plusieurs pays dont l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Japon ayant emboîté le pas des Etats-Unis en l’excluant de leurs marchés publics.

En décembre, la directrice financière - et fille du fondateur du groupe -, Meng Wanzhou, a été arrêtée au Canada à la demande des Etats-Unis qui soupçonnent Huawei d’avoir enfreint les sanctions américaines contre l’Iran.

Marcin Goclowski; Henri-Pierre André pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below