January 17, 2019 / 10:04 AM / in 3 months

L'Europe boursière recule, les valeurs bancaires délaissées

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes repartent à la baisse jeudi après deux séances de hausses, rattrapées par les incertitudes politiques sur le Brexit et les tensions commerciales tandis que le repli des secteurs automobile, bancaire et des médias pèse sur la tendance.

Les principales Bourses européennes repartent à la baisse jeudi après deux séances de hausses, rattrapées par les incertitudes politiques sur le Brexit et les tensions commerciales tandis que le repli des secteurs automobile, bancaire et des médias pèse sur la tendance. À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,36% à 4.793,58 points vers 9h45 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,63% et à Londres, le FTSE abandonne 0,44%. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

À Paris, l’indice CAC 40 perd 0,36% à 4.793,58 points vers 9h45 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,63% et à Londres, le FTSE abandonne 0,44%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 0,41%, le FTSEurofirst 300 de 0,13% et le Stoxx 600 de 0,27%.

La Première ministre britannique Theresa May a écarté mercredi soir une motion de défiance déposée la veille par le Parti travailliste dans la foulée du rejet par la Chambre des communes du projet d’accord qu’elle soutenait sur le Brexit. Elle a désormais jusqu’à lundi pour proposer un “plan B” aux parlementaires.

“Il est peu probable que le plan de Theresa May subisse de profonds changements. Le Parlement devrait donc s’y opposer également”, a déclaré Yukio Ishizuki, chargé de la stratégie chez Daiwa Securities.

Sur le front commercial, les tensions entre les Etats-Unis et la Chine pourraient prendre une nouvelle tournure après la décision d’un groupe bipartisan de parlementaires américains de présenter mercredi un texte visant à interdire la vente de composants électroniques de fabrication américaine à Huawei, ZTE et aux autres groupes de télécommunications chinois qui ne respectent pas les lois et sanctions américaines.

Ce projet, qui doit être soumis au président Donald Trump pour promulgation, a été dévoilé juste avant que le Wall Street Journal ne rapporte que des procureurs fédéraux enquêtaient sur Huawei, accusé de vol de secrets commerciaux à des entreprises américaines.

Dans le même temps, le journal Handelsblatt a fait savoir que le gouvernement allemand envisageait activement d’imposer des conditions plus strictes de sécurité, ainsi que d’autres moyens d’exclure l’équipementier télécoms chinois de la construction de réseaux mobiles de cinquième génération (5G) dans le pays.

“Il est peu probable que la Chine ignore la situation, ce qui crée un climat d’aversion pour le risque. Des signes de représailles de la part de Pékin pourraient faire baisser les actions davantage,” commente Jasper Lawler, responsable de la recherche chez London Capital Group.

VALEURS

Le secteur bancaire (-0,45%) est pénalisé par la baisse de Société générale (-3,24%) qui a prévenu jeudi d’un repli de 20% de ses revenus dans ses activités de marchés au quatrième trimestre en raison de la forte volatilité sur les marchés financiers.

La banque française entraîne dans son sillage ses concurrentes Credit Agricole (-1,30%) et BNP Paribas (-2,10%). L’indice Stoxx des banques abandonne 0,65%.

Les indices Stoxx de l’automobile (-0,83%), sensible aux développements sur le commerce, et de la technologie (-0,26%) sont également à la traîne avec les frictions concernant Huawei et les prévisions décevantes de Taiwan Semiconductor Manufacturing (TSMC).

Des changements de recommandation animent par ailleurs la cote, notamment dans le compartiment des médias (-0,54%). BAML a en effet abaissé son conseil sur plusieurs valeurs du secteur: TF1, dégradé à “neutre”, perd 2,25% à Paris. Le broker a aussi abaissé ITV, ProSiebenSat 1, RTL et Mediaset à “sous-performance”. Ils perdent entre 5% et 7%.

Le spécialiste des aciers spéciaux Voestalpine signe l’une des plus fortes baisses du Stoxx (-5,93%) après un nouvel avertissement sur ses résultats annuels.

Rare secteur européen dans le vert: l’indice Stoxx de l’agro-alimentaire gagne 0,52%, porté par le conglomérat britannique AB Foods qui prend 5,69% après avoir maintenu ses prévisions annuelles dans la foulée d’un chiffre d’affaires trimestriel en progression.

La plus forte progression du Stoxx revient à Sage (+5,70%), le spécialiste des logiciels professionnels ayant publié un chiffre d’affaires en hausse au titre du premier trimestre de son exercice décalé.

EN ASIE

Les Bourses chinoises ont terminé dans le rouge en raison des inquiétudes sur l’économie du pays. Selon un sondage Reuters, la croissance de l’économie chinoise devrait ralentir cette année à son rythme le plus faible en 29 ans.

L’indice composite de la Bourse de Shanghai a terminé en baisse de 0,42% et le CSI des grandes capitalisations de Chine continentale a perdu 0,55%.

La Bourse de Tokyo a fini en baisse de 0,2% après avoir effacé au fil des heures ses gains du début de séance sous le coup de prises de bénéfice.

A WALL STREET

Les contrats à terme sur les indices américains signalent une ouverture en baisse de l’ordre de 0,3% à 0,6%. Les investisseurs seront notamment attentifs à la publication en avant-Bourse des résultats de Morgan Stanley et à celle à 13h30 GMT de l’indice d’activité Philly Fed.

Mercredi, la Bourse de New York a terminé en hausse, soutenue par les bons résultats trimestriels de deux grandes banques américaines, Goldman Sachs (+9,6%) et Bank of America (+7,2%).

L’indice Dow Jones a pris 0,59%, le S&P-500 a gagné 0,22% et le Nasdaq Composite a avancé de 0,15%.

Les gains se sont légèrement accentués après la publication du Livre beige de la Réserve fédérale américaine, qui évoque une hausse modérée des salaires et des tensions sur le marché de l’emploi.

CHANGES

Après être resté bien orienté après le vote de défiance remporté par Theresa May, la livre sterling retombe légèrement (-0,1%) face au dollar et à l’euro..

L’indice dollar est stable face à un panier de devises de référence dont l’euro, revenu sous 1,14 dollar.

TAUX

Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à dix ans recule autour de 2,7146%.

Le 10 ans allemand est stable à 0,22%.

Les chiffres de l’inflation en zone euro, publiés à 10h00 GMT, devraient confirmer la première estimation d’un taux de 1,6% en décembre.

PÉTROLE

Les cours du brut repartent à la baisse après avoir progressé la veille en réaction à l’annonce par l’Agence américaine d’information sur l’énergie d’une baisse plus forte que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis.

Le brut léger américain cède 0,8% et revient sous 52 dollars tandis que le Brent abandonne 0,65% environ, à moins de 61 dollars le baril.

Avec Danilo Masoni à Milan, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below