January 15, 2019 / 2:41 PM / a month ago

JPMorgan déçoit avec son bénéfice, le revenu du trading chute

(Reuters) - JPMorgan a publié mardi un bénéfice inférieur aux attentes pour le quatrième trimestre, la chute de l’activité de trading obligataire ayant éclipsé les gains tirés de la hausse des taux d’intérêt et de la croissance du crédit.

JPMorgan a publié mardi un bénéfice inférieur aux attentes pour le quatrième trimestre, la chute de l'activité de trading obligataire ayant éclipsé les gains tirés de la hausse des taux d'intérêt et de la croissance du crédit. /Photo d'archives/REUTERS/Stephanie Keith

La première banque américaine par les actifs a en outre fait état d’un recul de ses revenus dans trois de ses quatre principales activités sur la période octobre-décembre.

Le titre baissait de 1,6% à 99,32 dollars dans les premiers échanges à Wall Street.

Le revenu de l’activité de trading obligataire a chuté de 18% au quatrième trimestre, les investisseurs se détournant de ces marchés en raison des accès de volatilité observés en fin d’année dernière.

Citigroup a avancé le même argument lundi pour expliquer le net recul de son revenu obligataire au quatrième trimestre.

Les activités de trading dans les grandes banques internationales ont été fragilisées l’an dernier par les craintes de ralentissement de la croissance mondiale sur fond de guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, ce qui a contribué à la mauvaise performance boursière des établissements américains en 2018.

Les tensions politiques aux Etats-Unis, où les démocrates ont repris le contrôle de la Chambre des représentants, ont en outre entraîné un conflit budgétaire entre ces derniers et le président Donald Trump, provoquant le plus long “shutdown” de l’histoire du pays, sans qu’une issue soit en vue.

“Alors que nous basculons dans l’année 2019, nous exhortons les dirigeants de notre pays à faire preuve d’un esprit collaboratif et constructif qui renforcerait le moral déjà solide des consommateurs et des entreprises”, dit le PDG de JPMorgan, Jamie Dimon, cité dans un communiqué.

Le bénéfice trimestriel de JPMorgan a notamment souffert d’une hausse de 6% des dépenses, en raison d’investissements dans les domaines technologique, commercial et immobilier.

Le bénéfice net s’est envolé de 67% à 7,07 milliards de dollars (6,2 milliards d’euros), soit 1,98 dollar par action, mais le résultat du quatrième trimestre 2017 avait été pénalisé par une charge fiscale exceptionnelle liée à la baisse de l’impôt sur les sociétés votée par le Congrès américain.

Les analystes attendaient en moyenne un bénéfice par action de 2,20 dollars, selon les données IBES de Refinitiv.

Le revenu net d’intérêts a pour sa part progressé de 9% à 14,5 milliards de dollars à la faveur de la hausse des taux d’intérêt en 2018.

Le produit net bancaire a augmenté de 4,1% à 26,80 milliards de dollars mais les analystes l’attendaient légèrement plus haut, à 26,83 milliards.

Siddharth Cavale; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Catherine Mallebay-Vacqueur

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below