January 14, 2019 / 12:55 PM / 5 months ago

Du rouge en vue à Wall Street pour ouvrir le bal des résultats

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue en nette baisse lundi dans un climat d’aversion au risque alimenté par la publication d’un nouvel indicateur chinois peu rassurant, sur fond de nervosité à l’entame d’une nouvelle saison de résultats trimestriels d’entreprises.

À Paris, le CAC 40 perd 0,76% vers 12h25 GMT. À Francfort, le Dax recule de 0,64% et à Londres, le FTSE abandonne 0,95%. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville

Les contrats à terme signalent une ouverture des indices de référence de la Bourse de New York en baisse de 0,8% à 1%.

À Paris, le CAC 40 perd 0,76% à 4.745,16 points vers 12h25 GMT. À Francfort, le Dax recule de 0,64% et à Londres, le FTSE abandonne 0,95%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 cède 0,8%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro 0,8% et le Stoxx 600 0,74%.

Le soulagement apporté la semaine dernière par l’apaisement des tensions commerciales entre Pékin et Washington ainsi que par le discours accommodant de la Réserve fédérale américaine fait place à un regain d’inquiétude pour la croissance mondiale après l’annonce d’un net recul (-4,4%) des exportations en Chine au mois de décembre.

“Si vous aviez besoin d’une preuve de la façon dont le conflit commercial peut affecter l’état de santé de l’économie du pays, alors ce chiffre est clairement un élément majeur”, commente Naeem Aslam, chez ThinkMarkets.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

L’impact du ralentissement de l’économie chinoise sur fond de conflit commercial avec les Etats-Unis sera étudié avec soin à l’occasion de la saison des publications de résultats du quatrième trimestre, qui débute avec les annonces de Citigroup avant l’ouverture de Wall Street.

Dans un contexte délicat pour les ressources de base mais favorable aux valeurs refuge, l’américain Newmont Mining a annoncé lundi son intention de racheter le canadien Goldcorp pour 10 milliards de dollars (8,7 milliards d’euros), une opération qui donnerait naissance au plus grand producteur d’or au monde. L’action Goldcorp prend 11% en avant-Bourse alors que le titre Newmont recule de 4%.

VALEURS EN EUROPE

En Europe, la plupart des secteurs sont dans le rouge, à commencer par le luxe, très exposé au marché chinois.

A Paris, LVMH recule de 3,04%, Hermès abandonne 1,87% et Kering perd 2%. A Londres, Burberry (+0,94%) fait exception, profitant d’un relèvement de recommandation de BAML.

Le compartiment automobile résiste en dépit de la confirmation d’une contraction du marché chinois l’an dernier. L’indice Stoxx du secteur est quasiment inchangé, protégé notamment par le rebond de Valeo (+1,89%), qui avait perdu 8,6% sur les trois dernières séances.

TAUX

Le repli des actions profite aux emprunts d’Etat.

Le rendement des Treasuries à dix ans recule de près de trois points de base à 2,67% après avoir touché un creux d’une semaine à 2,66%.

Le rendement du Bund allemand de même échéance, taux de référence dans la zone euro, suit la tendance pour redescendre vers 0,21%.

CHANGES

L’indice dollar, qui mesure l’évolution du billet vert face à un panier de devises de référence, recule légèrement après avoir rebondi lors des deux dernières séances.

L’euro se maintient autour de 1,1460 dollar après avoir évolué au-dessus de 1,15 pendant une partie de la semaine dernière.

La livre sterling s’est retournée à la hausse alors que Theresa May s’efforce de convaincre les parlementaires récalcitrants à la veille de leur vote sur l’accord de retrait de l’Union européenne qu’elle a négocié avec Bruxelles. La Première ministre doit s’adresser au Parlement vers 15h30 GMT.

PÉTROLE

Les cours du brut poursuivent leur repli de vendredi, cédant encore plus de 1,%, pénalisés par les signes d’un ralentissement de la croissance chinoise qui pourrait peser sur la demande.

Le baril de Brent retombe sous les 60 dollars et le baril de brut léger américain (WTI) revient sous 51 dollars.

MÉTAUX

L’aversion au risque profite à l’or, dont le cours spot gagne 0,6% pour se rapprocher d’un récent pic sept mois à 1.298,42 dollars l’once.

Édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below