January 8, 2019 / 9:07 AM / in 8 days

Les actions européennes portées par les espoirs sur le commerce

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes montent mardi en début de séance, la reprise des discussions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine redonnant aux investisseurs un peu de goût pour les actifs risqués.

Les principales Bourses européennes montent mardi en début de séance. À Paris, l'indice CAC 40 prend 0,72% à 4.753,16 points vers 08h30 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,52% et à Londres, le FTSE progresse de 0,46%. /Photo prise le 28 décembre 2018/REUTERS/Ralph Orlowski

À Paris, l’indice CAC 40 prend 0,72% à 4.753,16 points vers 08h30 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,52% et à Londres, le FTSE progresse de 0,46%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,59%, le FTSEurofirst 300 de 0,56% et le Stoxx 600 de 0,63%, au plus haut depuis la mi-décembre.

Les craintes d’une guerre commerciale à grande échelle entre les Etats-Unis et la Chine, qui pèsent sur les marchés depuis des mois, s’estompent un peu.

Le secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross, a déclaré lundi que Washington et Pékin pourraient conclure un accord “raisonnable” sur les différends en cours et le ministère chinois des Affaires étrangères a assuré pour sa part négocier “de bonne foi”.

Wall Street a salué la nouvelle et les places asiatiques ont progressé, avec toutefois un bémol pour la Chine.

La tendance est portée en outre par la perspective d’une pause de la Réserve fédérale dans son cycle de resserrement monétaire si la conjoncture l’exige.

“Le pessimisme recule sur les marchés, en partie grâce aux discussions entre la Chine et les Etats-Unis, mais de nombreux investisseurs restent prudents et il reste à voir si le rebond va se poursuivre ou s’il ne s’agit que d’un bref répit”, commente Masanari Takada, stratège multi-actifs chez Nomura Securities.

Une certaine prudence en Europe se justifie en outre par des inquiétudes pour la croissance. La production industrielle en Allemagne a ainsi subi en novembre une troisième contraction d’affilée, ce qui suggère un ralentissement de la première économie européenne au dernier trimestre de 2018.

LES VALEURS A SUIVRE :

La tendance en Bourse dans les premiers échanges est dictée par les changements de recommandation.

Carrefour prend ainsi la tête du CAC 40 avec une progression de 3,34% grâce à un relèvement de recommandation par Bank of America Merrill Lynch, passé à l’achat sur la valeur.

A l’inverse, Bouygues cède 2,04% sur un abaissement par Credit Suisse de son conseil sur le titre.

La plupart des compartiments sont dans le vert, à commencer par la distribution, dont l’indice Stoxx prend 1,44%, porté notamment par Carrefour.

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en hausse lundi pour la deuxième séance consécutive, la reprise du dialogue entre Washington et Pékin ayant alimenté les espoirs d’embellie économique, ce qui a notamment bénéficié aux valeurs technologiques.

L’indice Dow Jones a gagné 0,42%, le S&P-500 0,7% et le Nasdaq Composite 1,26%.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a terminé en hausse de 0,8% et l’indice MSCI regroupant les valeurs d’Asie et du Pacifique (hors Japon) gagne 0,1%, freiné par le recul des actions en Chine. L’indice SSE composite de la Bourse de Shanghai a cédé 0,3%.

TAUX

La hausse des actions américaines s’est accompagnée lundi d’une baisse des cours des emprunts d’Etat et donc d’une remontée des rendements des Treasuries.

Le rendement des titres américains à dix ans a ainsi pris près de quatre points de base pour se rapprocher de 2,7%. Il était tombé jeudi dernier à 2,543%, au plus bas depuis janvier de l’an dernier.

Dans les premiers échanges en Europe, le rendement du Bund allemand à 10 ans, taux de référence de la zone euro, prend deux points de base à 0,235%, son plus haut de l’année qui commence.

CHANGES

Le dollar regagne un peu de terrain face à un panier de devises de référence après son repli des séances précédentes, alimenté par des spéculations sur une possible interruption de la remontée des taux d’intérêt de la Réserve fédérale.

L’euro cède 0,3%, autour de 1,144 dollar.

PÉTROLE

Les contrats de référence du brut se stabilisent, autour de 48,60 dollars pour le brut léger américain et de 57,50 dollars pour le Brent de mer du Nord, interrompant leur rebond en réaction à la hausse des actions et à des informations sur la baisse de la production de l’Opep.

Édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below