January 7, 2019 / 3:31 PM / 2 months ago

Une nouvelle Bourse low cost pour concurrencer NYSE et Nasdaq

(Reuters) - Morgan Stanley, Fidelity Investments, Citadel Securities et plusieurs autres sociétés financières ont décidé de lancer une nouvelle place boursière à bas coûts censée concurrencer le New York Stock Exchange (NYSE) et le Nasdaq.

Morgan Stanley, Fidelity Investments, Citadel Securities et plusieurs autres sociétés financières ont décidé de lancer une nouvelle place boursière à bas coûts censée concurrencer le NYSE et le Nasdaq. /Photo d'archives/REUTERS/Tony Gentile

Dans un communiqué publié lundi, les sociétés en question disent que la nouvelle plate-forme a pour but de développer la concurrence, d’améliorer la transparence opérationnelle, de réduire les coûts fixes et de simplifier les transactions boursières aux Etats-Unis.

La nouvelle structure sera baptisée Members Exchange (MEMX) et sera financée et contrôlée par neuf établissements, soit les trois cités plus hauts auxquels s’ajoutent Bank of America Merrill Lynch, Charles Schwab, E.TRADE Financial, TD Ameritrade Holdings, UBS et Virtu Financial.

MEMX, qui proposera un modèle de trading simple composé de catégories d’ordre basiques et des technologies les plus neuves, représentera également les intérêts des clients de ses entreprises fondatrices.

Les professionnels reprochent aux trois grandes places boursières américaines d’avoir considérablement augmenté leurs tarifs pour des services tels que les flux de données.

Le New York Stock Exchange (NYSE) est propriété d’Intercontinental Exchange, tandis que le Nasdaq est géré par Nasdaq Inc et que la troisième grande place en question est Cboe Global Markets.

La Securities and Exchange Commission (SEC) avait demandé l’an passé aux plate-formes boursières de faire de sérieux efforts en matière d’explication sur la manière dont elles calculaient leurs commissions et frais sur la fourniture de données de marché publiques.

IEX Group est la seule plate-forme indépendante qui ne soit pas propriété d’ICE ou du Nasdaq. Elle gère un peu plus de 2% du volume transactionnel aux Etats-Unis.

Des banques avaient pris une initiative similaire en Europe et avait créé Turquoise, une plate-forme transfrontalière censée persuader les institutions en place de réduire leurs tarifs.

Turquoise avait été un demi-succès, avant de se faire racheter par London Stock Exchange.

L’action ICE perd 3% vers 15h40 GMT, l’action Nasdaq 2,5% et l’action CBOE 1,6%.

Diptendu Lahiri, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below