January 7, 2019 / 1:40 PM / 4 months ago

La filiale Gecas de GE intéresserait Apollo, le titre monte

Le titre General Electric gagne près de 3% lundi en avant-Bourse à Wall Street à la suite d'informations selon lesquelles le fonds d'investissement Apollo Global Management travaille sur une offre de reprise de l'activités de location d'avions du conglomérat américain, qui pourrait valoir jusqu'à 40 milliards de dollars (35 milliards d'euros). /Photo d'archives/REUTERS/Lucy Nicholson

(Reuters) - Le titre General Electric gagne près de 3% lundi en avant-Bourse à Wall Street à la suite d’informations selon lesquelles le fonds d’investissement Apollo Global Management travaille sur une offre de reprise de l’activités de location d’avions du conglomérat américain, qui pourrait valoir jusqu’à 40 milliards de dollars (35 milliards d’euros).

Cette transaction interviendrait dans le cadre de la volonté du nouveau directeur général de General Electric, Larry Culp, de vendre des actifs pour faire baisser l’endettement du groupe, sorti du Dow Jones au début de l’été après 111 ans dans l’indice vedette de Wall Street.

Fin octobre, General Electric a ainsi annoncé la scission en deux entités de son activité dans l’électricité après une lourde perte trimestrielle. Puis, vers la mi-novembre, l’entreprise a dit qu’elle allait accélérer son projet de vente d’une participation dans Baher Hughes.,

Des sources ont dit vendredi à Reuters que, outre les activités de location d’avions - connues sous le nom de Gecas (General Electric Capital Aviation Services) - Apollo s’intéressait également à la division assurance de soins de longue durée de GE.

Gecas dispose d’une flotte de plus de 1.900 avions, qu’elle loue à des compagnies aériennes via des contrats de long terme.

Si jamais la hausse d’avant-Bourse de GE se confirme au cours de la session régulière, il s’agira de la sixième hausse de suite de la valeur, qui a déjà gagné 8,7% depuis le début de l’année au cours de clôture de vendredi après avoir chuté de 56,6% en 2018.

A titre de comparaison, le S&P 500 est en hausse de 1,00% depuis le début de 2019 après une perte de 6,2% l’an dernier.

Shreyashi Sanyal à Bangalore, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below