January 7, 2019 / 10:25 AM / 4 months ago

Sequana: Redressement judiciaire demandé pour certaines filiales

PARIS (Reuters) - Sequana a annoncé lundi que ses filiales Arjowiggins, Arjowiggins Papers et Arjowiggins Creative Papers en France allaient demander l’ouverture d’une procédure de sauvegarde au tribunal de commerce de Nanterre.

Dans un communiqué, le groupe papetier précise que certaines filiales françaises d’Arjowiggins allaient déposerune demande de mise en redressement judiciaire, ajoutant que ces demandes seront entendues mardi par le tribunal de commerce.

Sequana, qui avait demandé la suspension de la cotation de son action ce lundi, souligne que ces décisions interviennent à la suite de l’abandon, annoncé fin décembre, du projet de cession des activités graphique et papiers de création d’Arjowiggins.

Le groupe note que les filiales concernées par les procédures exploitent les usines de Bessé-sur-Braye (Sarthe), Le Bourray (Sarthe) et Greenfield (Aisne).

“En ce qui concerne les filiales à l’international, le groupe analyse avec les dirigeants locaux ses différentes options stratégiques avec pour objectif de minimiser l’impact des procédures françaises”, dit encore Sequana.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below