January 4, 2019 / 9:24 AM / 14 days ago

Rebond en Europe avec les espoirs d'avancées sur le commerce

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes tentent un rebond vendredi à l’ouverture, encouragées par l’annonce de discussions la semaine prochaine entre Washington et Pékin sur le commerce et un indicateur des services donnant une image plus rassurante de la situation économique en Chine.

Les principales Bourses européennes tentent un rebond vendredi à l'ouverture. À Paris, l'indice CAC 40 progresse de 0,75% vers 08h40 GMT. À Francfort, le Dax avance de 0,92% et à Londres, le FTSE gagne 0,69%. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski

À Paris, l’indice CAC 40 progresse de 0,75% à 4.646,19 points vers 08h40 GMT. À Francfort, le Dax avance de 0,92% et à Londres, le FTSE gagne 0,69%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro s’adjuge 0,83%, le FTSEurofirst 300 monte de 0,85% et le Stoxx 600 prend 0,78%.

L’annonce d’un nouveau cycle de discussions lundi et mardi prochains entre le secrétaire adjoint au Commerce, Jeffrey Gerrish, et des représentants chinois à Pékin a rassuré les investisseurs, inquiets de l’impact de plus en plus perceptible des tensions commerciales sur l’économie mondiale.

Autre bonne nouvelle vendredi, le secteur des services chinois a connu en décembre sa plus forte croissance en six mois, à la faveur d’une accélération des nouvelles affaires, suivant l’enquête réalisée par Caixin/Markit auprès des directeurs d’achats.

Les investisseurs suivront la publication dans la matinée des mêmes indices PMI pour la zone euro, ainsi que la première estimation de l’inflation en décembre pour la région.

Le principal rendez-vous du jour reste la parution, à 13h30 GMT, des créations d’emplois aux Etats-Unis. Les économistes interrogés par Reuters attendent un rebond de leur nombre à 177.000 en décembre.

Outre cette statistique, le marché sera attentif aux déclarations de Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale, qui participe à 15h15 GMT à un débat public avec ses prédécesseurs Ben Bernanke et Janet Yellen.

VALEURS

Les compartiments du pétrole et gaz (+1,82%) et des ressources de base (+1,74%) signent les deux plus fortes hausses sectorielles en Europe, à la faveur d’un rebond des cours des matières premières avec les espoirs sur le commerce.

Les valeurs pétrolières, notamment celles des services pétroliers, trustent le haut de tableau du Stoxx 600 et à Paris, TechnipFMC (+3,67%) et ArcelorMittal (+2,2%) signent les deux plus fortes hausses du CAC 40.

A contrario, les valeurs des médias en Europe sont pénalisées par une note sectorielle défavorable de Morgan Stanley qui estime que les investissements nécessaires dans les services de vidéos à la demande vont peser sur les free cash flow, les résultats et la distribution de dividendes.

Visés en particulier, Prosiebensat.1 chute de 6,41%, lanterne rouge du Stoxx 600. A Paris, TF1 et M6 reculent tous deux de près de 3%.

EN ASIE

Fermée pendant plusieurs jours, la Bourse de Tokyo a rouvert vendredi pour clôturer sa première séance de l’année sur une perte de 2,26%, rattrapant la baisse enregistrée sur les autres places boursières mondiales et le mouvement récent de hausse du yen.

En revanche, la tendance a été nettement plus positive sur les places boursières chinoises, avec une clôture en hausse de 2,4% pour l’indice CSI 300 des grandes capitalisations de Chine continentale et en progression de 2,24% pour la Bourse de Hong Kong.

Le Premier ministre chinois Li Keqiang a indiqué vendredi que la Chine allait abaisser le coefficient des réserves obligatoires (RO) ainsi que les taxes et prélèvements, dans un contexte de ralentissement de la deuxième économie mondiale.

A WALL STREET

Les annonces sur les discussions commerciales et le PMI des services en Chine ont permis aux futures sur les indices américains de repartir à la hausse, avec des gains compris entre 0,8% et 1,2%.

La Bourse de New York a clôturé jeudi en forte baisse, plombée par l’indice ISM manufacturier et le rare avertissement d’Apple dont le titre a chuté de 9,96%.

L’indice Dow Jones a perdu 2,83% et le S&P-500 a lâché 2,48%. Le Nasdaq Composite a lâché de son côté 3,04%, terminant non loin de son plus bas du jour.

TAUX

Le rendement des Treasuries à dix ans remonte à 2,59%, après être tombé la veille à un creux de près d’un an de 2,545%.

Celui des notes à deux ans revient autour de 2,42% après avoir cassé en fin de séance jeudi le seuil de 2,4%, atteignant la parité avec le taux effectif des fed funds - le principal taux directeur de la Réserve fédérale - pour la première fois depuis 2008.

Cette convergence indique que les investisseurs ne pensent pas que la banque centrale sera en mesure de poursuivre ses relèvements de taux en 2019, contrairement à ses anticipations.

En Europe, le rendement du Bund à dix ans, référence pour la zone euro, remonte aussi, à 0,17%, s’éloignant d’un plus bas depuis novembre 2016 touché la veille.

Les rendements des emprunts italiens sont pour leur part orientés en nette baisse, après le mouvement de vente de la veille lié aux inquiétudes autour de la banque italienne en difficulté Banca Carige.

CHANGES

L’amélioration du sentiment de marché permet au yen de s’affaiblir un peu face au dollar (-0,3%) après sa forte poussée de la veille qui l’a vu gagner jusqu’à 3,6% face au billet vert.

Le dollar recule néanmoins légèrement face à un panier de devises de référence, notamment face à la livre sterling et à l’euro, qui renoue avec la barre de 1,14 avant la publication des indices PMI dans le secteur des services.

PÉTROLE

Les cours du pétrole évoluent en hausse de plus de 1,5% dans le sillage de l’amélioration perceptible sur les marchés d’actions et de signes indiquant un début de réduction de l’offre pétrolière de l’Opep.

Le baril de Brent de la mer du Nord revient à près de 57 dollars et celui du brut léger américain (WTI) avoisine 48 dollars.

MÉTAUX

Le cours du cuivre rebondit vendredi après avoir touché un creux de 18 mois la veille, soutenu par les espoirs sur le commerce après l’annonce d’un nouveau cycle de discussions entre Washington et Pékin.

Édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below