January 3, 2019 / 9:43 PM / 2 months ago

Toyota devance Ford aux USA en décembre, Fiat Chrysler brille

DETROIT (Reuters) - Ford a annoncé jeudi une baisse de 8,8% de ses ventes de voitures aux Etats-Unis en décembre, laissant Toyota occuper la deuxième place du marché derrière General Motors.

Ford a annoncé jeudi une baisse de 8,8% de ses ventes de voitures aux Etats-Unis en décembre, laissant Toyota occuper la deuxième place du marché derrière General Motors. /Photo prise le 2 octobre 2018/REUTERS/Benoit Tessier

Le constructeur de Detroit a fait état de 220.774 voitures vendues le mois dernier contre 242.949 un an plus tôt. Toyota pour sa part a publié un chiffre de 220.910 unités vendues contre 222.985 en décembre 2017, soit une hausse de 0,9%.

Sur l’ensemble de 2018, Ford reste toutefois devant Toyota avec 2,954 millions de voitures vendues, un chiffre en recul de 3,5%, contre 2,497 millions pour son rival japonais qui, lui, a limité son repli à 0,3% sur l’année.

GM, qui ne publie plus de chiffres mensuels depuis le printemps dernier, a annoncé jeudi un recul de 2,7% de ses ventes au quatrième trimestre, avec des baisses pour ses marques Chevrolet, Cadillac et Buick.

Ford a précisé que les ventes de ses pickups F-Series, en tête des ventes aux Etats-Unis depuis les années 1980, avaient diminué de 1,8% et celles de ses SUV de 4,4%.

Son prix de vente moyen a en revanche progressé de 1.600 dollars en décembre au record mensuel de 38.400 dollars (33.700 euros), grâce aux ventes de pickups et de SUV.

Toyota a vu ses ventes de SUV et de pickups augmenter mais ses ventes de voitures de tourisme ont chuté de 16,5%, avec notamment une chute de 32,9% pour sa populaire berline Camry.

Nissan a fait état de son côté d’une hausse de 7,6% de ses ventes américaines, à 155.115 unités, grâce là aussi aux ventes de SUV et de pickups. Le constructeur japonais voit toutefois ses ventes reculer de 6,2% sur l’ensemble de 2018.

Fiat Chrysler a fait encore mieux en décembre avec un bond de 14% de ses ventes aux Etats-Unis. Ses marques Jeep et Ram ont enregistré des gains de respectivement 10% et 37%.

Malgré la hausse des taux d’intérêt qui rend plus cher le crédit, l’économiste en chef de Ford, Emily Kolinski, s’est dit confiante dans l’évolution du marché en 2019.

“En dépit des récentes turbulences de marché, les données en notre possession suggèrent que l’économie reste solide à l’entame de la nouvelle année”, a-t-elle dit lors d’une conférence téléphonique. “Les consommateurs se focalisent davantage sur la situation de l’emploi et les conditions de revenus que sur la volatilité des marchés”.

Moins optimiste, Michelle Krebs, analyste chez Cox Automotive, rappelle que le marché a été soutenu en 2018 par les baisses d’impôts et pense que des achats ont pu être anticipés en prévision de hausses de taux et de l’imposition de tarifs douaniers.

Dans l’hypothèse de deux hausses de taux cette année, Cox Automotive chiffre le marché américain à 16,8 millions d’unités cette année. “Les hausses de taux sont le principal risque que nous percevons pour le moment”, a dit Michelle Krebs.

Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below