January 3, 2019 / 2:58 PM / 5 months ago

Wall Street ouvre en nette baisse sous la pression d'Apple

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a ouvert en nette baisse jeudi, comme prévu, subissant le contrecoup de l’avertissement lancé la veille par Apple sur son chiffre d’affaires.

Wall Street a ouvert en nette baisse jeudi. L'indice Dow Jones perd 1,19%. /Photo prise le 2 janvier 2019/REUTERS/Shannon Stapleton

Dans les premiers échanges, l’indice Dow Jones perd 277,54 points, soit un recul de 1,19%, à 23.068,7 points.

Le Standard & Poor’s 500, plus large, abandonne 0,8% à 2.490,07 points et le Nasdaq Composite cède 1,21% à 6.585,32 points.

Le géant de l’électronique grand public a annoncé après la clôture de Wall Street la révision en baisse de son chiffre d’affaires trimestriel en évoquant en particulier le ralentissement de ses ventes en Chine.

L’action Apple, qui a perdu jusqu’à 8% avant l’ouverture du New York Stock Exchange (NYSE), cédait dans les premières transactions 8,63% à 144,285 dollars.

Dans la foulée, l’indice S&P du secteur de l’information et des hautes technologies chutait de 2,53%.

L’avertissement d’Apple s’ajoute à des statistiques manufacturières moroses aussi bien en Chine que dans la zone euro, semblant montrer que le conflit commercial sino-américain prélève bien son tribut sur le secteur industriel à travers le monde.

Les investisseurs ont par ailleurs pris connaissance de deux statistiques touchant au marché de l’emploi aux Etats-Unis, en prélude à la très attendue statistique mensuelle des créations d’emplois qui sera publiée vendredi.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté plus que prévu aux Etats-Unis lors de la semaine au 29 décembre, sans remettre en cause la tendance de fond vigoureuse du marché de l’emploi en dépit d’un contexte économique et financier peu porteur.

Le secteur privé a créé 271.000 emplois en décembre aux Etats-Unis, un nombre nettement supérieur aux attentes et le plus élevé depuis février 2017, selon l’enquête mensuelle publiée jeudi par ADP.

Aux valeurs, Bristol-Myers Squibb (BMS), qui a annoncé avant l’ouverture l’acquisition de son compatriote Celgene pour 74 milliards de dollars, chute de 12,04%, tandis que sa cible grimpe de 27,41%.

Wilfrid Exbrayat; Édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below