December 29, 2018 / 2:01 PM / 5 months ago

Le président du distributeur Sears fait une offre pour le sauver

NEW YORK/PORTO RICO (Reuters) - Le président du groupe de distribution américain en faillite Sears Holdings a présenté une offre de reprise de 4,4 milliards de dollars (3,8 milliards d’euros), a annoncé vendredi soir un porte-parole.

Le président du groupe de distribution américain en faillite Sears Holdings a présenté une offre de reprise de 4,4 milliards de dollars (3,8 milliards d'euros), a annoncé vendredi soir un porte-parole. /Photo prise le 15 octobre 2018/REUTERS/Lucy Nicholson

L’offre de rachat du milliardaire Eddie Lampert s’appuie sur un financement de 1,3 milliard de dollars provenant de trois banques, a précisé un porte-parole de son fonds spéculatif ESL Investments.

Cela permettrait de préserver environ 425 magasins que Sears n’a pas encore fermés et de sécuriser près de 50.000 emplois sur 68.000.

En pratique, c’est un fonds lié à ESL, Transform Holdco, qui présente l’offre, a déclaré le porte-parole.

Selon des personnes au fait du dossier, le financement vient de deux banques de Sears, Bank of America et Citigroup, ainsi que de la Banque Royale du Canada.

Ensemble, ces banques ont accepté d’octroyer un crédit de 950 millions de dollars gagé sur des actifs et un crédit revolving de 350 millions de dollars.

Une partie de l’offre d’Eddie Lampert repose sur une dette de Sears de 1,8 milliard de dollars détenue par ESL et que le fonds prévoit d’annuler, indique-t-on.

L’offre comprend aussi un financement de 400 millions de dollars de prêteurs non bancaires, ajoute-t-on.

Créé il y a 125 ans, Sears a déposé son bilan le 15 octobre. Son plan de restructuration prévoit la cession de ente de 500 magasins et de filiales dont Kenmore, DieHard ainsi que la filiale des livraisons à domicile.

L’offre d’Eddie Lampert présentée via ESL propose de racheter l’ensemble de la société. Les seules autres offres reçues par Sears émanent de prétendants intéressés par des parties du groupe et de liquidateurs.

Après avoir été innovant à sa création dans les années 1880, Sears a peu à peu perdu du terrain au profit de ses concurrents tel que Wal-Mart ou Target.

Eddie Lampert, qui, à travers ESL, est le principal actionnaire et créancier de Sears, a créé Sears Holdings en 2005 en faisant l’acquisition du groupe Sears, Roebuck et en le fusionnant avec la chaîne de discount Kmart, qu’il avait également reprise.

Eddie Lampert avait promis de ramener Sears à son heure de gloire quand elle était propriétaire de la Sears Tower à Chicago, qui était alors le bâtiment le plus haut du monde, d’une station de radio et d’une compagnie d’assurances.

Mais la société a cessé de dégager des bénéfices en 2011 et a progressivement commencé à vendre des actifs, tels que sa légendaire marque Craftsman et bon nombre de ses propriétés.

Sears Holdings affichait un actif de 6,9 milliards de dollars d’actifs et un passif de 11,3 milliards de dollars dans les documents déposés au tribunal des faillites.

Le plus gros distributeur américain de jouets, Toys ‘R’ Us, a déposé son bilan en 2017 avant d’être contraint à la liquidation six mois plus tard, les créanciers n’ayant pas eu confiance en son plan de redressement.

Danielle Rouquié pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below