December 24, 2018 / 10:46 AM / 3 months ago

Marie Brizard WS: Augmentation de capital, crédit relais de Cofepp

PARIS (Reuters) - La Cofepp, qui détient 29,47% du capital de Marie Brizard Wine & Spirit (MBWS), va accorder au groupe de spiritueux en difficultés un crédit relais de 25 millions d’euros afin de lui fournir l’oxygène nécessaire en attendant le produit des cessions d’actifs programmés.

La Cofepp, qui détient 29,47% du capital de Marie Brizard Wine & Spirit (MBWS), va accorder au groupe de spiritueux en difficultés un crédit relais de 25 millions d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/Vasily Fedosenkoi

MBWS, qui a accusé une perte nette de 35,6 millions d’euros au 1er semestre, pour un chiffre d’affaires de 190 millions, est endetté à hauteur de 51,7 millions.

Dans un communiqué, le groupe précise que les discussions avec ses banques n’ont pas abouti et qu’une nouvelle stratégie devrait être présentée par le nouveau directeur général, Andrew Highcock, dans le courant du 1er trimestre.

La Cofepp, qui est le premier actionnaire du groupe, est le propriétaire de La Martiniquaise, un groupe de vins et spiritueux qui détient notamment les marques St-Raphaël et Porto Cruz, ainsi que les whiskies Label 5 et Glen Turner.

Ce plan prévoit que ce prêt soit remboursé par anticipation une fois que l’assemblée générale des actionnaires de MBWS se sera prononcée le 31 janvier prochain pour l’une ou l’autre des options qui lui seront présentées, portant sur une augmentation de capital.

La première option, privilégié par le groupe, prévoit de procéder à une augmentation de capital de 37,7 millions d’euros réservée à Cofepp, via l’émission de 9,4 millions d’action à un prix de 4 euros par action.

COFEPP ACCROÎT SON EMPRISE SUR LE GROUPE

A l’issue de cette opération, la participation de Cofepp dans le capital de MBWS serait ainsi de l’ordre de 37 à 47%, en fonction de l’exercice de bons de souscription d’actions (BSA).

Si cette option ne pouvait pas être mise en oeuvre - elle doit notamment être validée par l’AMF et par les autorités de la concurrence française et polonaise - une seconde option serait proposée à l’AG, reposant sur une augmentation de capital de 35 millions d’euros avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS)

MBWS a révisé en baisse le 4 septembre dernier ses prévisions financières pour 2018 et annoncé envisager des cessions d’actifs pour couvrir tout ou partie de ses pertes.

Invoquant une dégradation des conditions de marché en France et aux Etats-Unis, ainsi qu’un retard dans la mise en oeuvre de son plan de redressement en Pologne, le groupe propriétaire du whisky William Peel et de la vodka Sobieski avait dit tabler sur une perte d’Ebitda (excédent brut d’exploitation) comprise entre 20 et 25 millions d’euros en 2018.

Le groupe a de nouveau révisé lundi à la baisse cet objectif d’Ebitda, tablant désormais sur une perte comprise entre 25 et 28 millions d’euros sur l’année.

A 10h00, le titre MBWS, dont la valeur a été divisée par trois en cinq ans, accusait une baisse de 14,5% à 3,15 euros.

Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below