November 30, 2018 / 4:16 PM / 13 days ago

France: La DGS soutient Lactalis après de nouvelles accusations

Le siège social de Lactalis à Laval. La Direction générale de la Santé (DGS) a apporté vendredi son soutien au groupe laitier Lactalis, qui a démenti des accusations de manquements dans la crise qui a touché son usine de Craon (Mayenne), arrêtée de décembre 2017 à septembre dernier en raison de la contamination la salmonelle de lait pour bébé. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé

PARIS (Reuters) - La Direction générale de la Santé (DGS) a apporté vendredi son soutien au groupe laitier Lactalis, qui a démenti des accusations de manquements dans la crise qui a touché son usine de Craon (Mayenne), arrêtée de décembre 2017 à septembre dernier en raison de la contamination la salmonelle de lait pour bébé.

Une phrase extraite d’un compte rendu de la Direction générale de la Santé (DGS) du 27 décembre 2017 a relancé la polémique sur la gestion sanitaire de cette usine.

La DGS y faisait état de “la mise en évidence” en novembre 2017, lors “d’autocontrôles environnementaux”, de deux types de salmonelle, dont la salmonella agona responsable de plus de 200 contaminations de bébés entre 2005 et 2017, “dans les produits fabriqués par la tour 2” du site de Craon.

Dans un communiqué publié vendredi, Lactalis admet que des “autocontrôles dans l’environnement de la tour n°2” se sont avérés “positifs” mais nie qu’ils aient mis en évidence des salmonelles dans les produits fabriqués dans cette tour “avant le déclenchement de la crise début décembre (2017)”.

La DGS, dont le compte rendu avait incité l’association des familles de victimes de Lactalis (AFVLCS) à demander la fermeture définitive de l’usine et à menacer d’appeler au boycott de tous les produits du géant mondial du lait, a accrédité la version de Lactalis vendredi après-midi.

Dans une déclaration à Reuters, la DGS a admis que son compte rendu comprenait une “erreur d’interprétation”.

La décision prise le 20 décembre 2017 d’étendre les mesures de retrait ou de rappel à l’ensemble des produits fabriqués dans cette usine, et plus seulement des produits fabriqués dans la tour n°1, définitivement condamnée, n’implique pas la tour n°2 mais l’environnement de production, a-t-elle confirmé.

Le parquet de Paris a ouvert en octobre une information judiciaire pour tromperie et blessures involontaires contre Lactalis.

L’avocate de l’AFVLCS, Me Jade Dousselin, a déclaré à Reuters avoir déposé jusqu’ici 130 plaintes de familles de victimes et s’attendre à ce que chiffre passe dans les prochaines semaines à 250. “Toutes les familles de victimes se constitueront parties civiles”, a-t-elle ajouté.

Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below