November 27, 2018 / 7:55 AM / 22 days ago

Jack Ma est membre du Parti communiste, dit la presse chinoise

SHANGHAI (Reuters) - Jack Ma, patron d’Alibaba et homme d’affaires le plus célèbre de Chine, est membre du Parti communiste, a rapporté l’organe officiel du PCC, démentant ainsi l’image d’un homme sans affiliation politique.

Jack Ma (photo), patron d'Alibaba et homme d'affaires le plus célèbre de Chine, est membre du Parti communiste, a rapporté l'organe officiel du PCC, démentant ainsi l'image d'un homme sans affiliation politique. /Photo prise le 11 septembre 2018/REUTERS/TASS/Valery Sharifulin

Le Quotidien du Peuple a révélé cette appartenance via la publication d’une liste de 100 personnalités ayant favorisé le processus de “réforme et d’ouverture” de la Chine.

Jack Ma est l’homme le plus riche de Chine avec une fortune estimée à 35,8 milliards de dollars (31,6 milliards d’euros), selon le magazine Forbes.

On ignore les raisons qui ont amené le Quotidien du Peuple à faire état de cette appartenance. Cette révélation intervient alors que les autorités chinoises font pression sur les entreprises privées pour qu’elles respectent les valeurs du parti, notamment dans un secteur technologique en plein essor.

Le Quotidien du Peuple ne précise pas depuis quand Jack Ma est membre du Parti communiste.

Jack Ma a fait d’Alibaba le numéro un du commerce en ligne en Chine. Il a étendu les activités de son groupe, coté en Bourse de New York où il est valorisé environ 400 milliards de dollars, dans la logistique et les réseaux sociaux. Il tente aussi de bâtir un empire dans la “fintech” autour de la plate-forme de paiement Alipay.

A titre personnel, il lui est arrivé de conseiller des dirigeants politiques en Asie et en Europe.

Alibaba a refusé de s’exprimer sur cette appartenance de Jack Ma au Parti communiste chinois mais a affirmé que les relations politiques de ses dirigeants n’avaient pas d’impact sur les activités du groupe.

“L’affiliation politique d’un dirigeant n’influence pas le processus de décision pour les activités de l’entreprise”, écrit un porte-parole dans un courriel adressé mardi à Reuters.

“Nous respectons toutes les lois et toutes les réglementations des pays où nous sommes présents”, ajoute-t-il.

Le Quotidien du Peuple cite aussi dans sa liste les patrons de Baidu, Robin Li, et de Tencent, Pony Ma, même si aucun des deux n’est désigné comme membre du Parti communiste.

Baidu, Alibaba et Tencent forment le trio des géants chinois des nouvelles technologies regroupés sous l’acronyme “BAT”.

Adam Jourdan et John Ruwitch; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Eric Faye

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below