November 26, 2018 / 8:49 PM / 17 days ago

Dégradé par S&P, Vallourec affiche sa confiance sur sa liquidité

PARIS (Reuters) - Quelques heures après l’abaissement de sa note de crédit par Standard & Poor’s, Vallourec a déclaré lundi disposer d’une liquidité “solide” et s’est dit confiant dans sa capacité à respecter ses obligations envers ses banques l’an prochain.

Quelques heures après l'abaissement de sa note de crédit par Standard & Poor's, Vallourec a déclaré lundi disposer d'une liquidité "solide" et s'est dit confiant dans sa capacité à respecter ses obligations envers ses banques l'an prochain. /Photo d'archives/REUTERS/Benoît Tessier

S&P a abaissé la note du spécialiste des tubes d’acier sans soudure de B à B- et a assorti sa nouvelle note d’une perspective négative qui implique la possibilité d’une nouvelle dégradation.

L’agence de notation explique dans un communiqué que les résultats publiés le 15 novembre par Vallourec, inférieurs à ses attentes, l’ont conduite à abaisser ses estimations pour 2018 et 2019.

Elle ajoute que la persistance d’un flux de trésorerie opérationnel disponible (FOCF) négatif “continue d’éroder la trésorerie de la société, ce qui la rend dépendante de ses lignes de crédit bancaire, notamment à partir du deuxième trimestre 2019”.

S&P cite en outre, parmi les raisons susceptibles de la conduire à une nouvelle dégradation, l’hypothèse d’une “détérioration marquée de la situation de liquidité” qui rendrait le groupe incapable de refinancer ses lignes de crédit bancaire ou le conduirait à rompre les conditions de celles-ci, les “covenants”.

Vallourec, de son côté, rappelle les chiffres publiés à l’occasion des trimestriels, à savoir une trésorerie de 769 millions d’euros et 2,2 milliards de lignes de crédit bancaires à moyen et long terme en date du 30 septembre, pour un endettement net de 2,097 milliards.

“Le ratio d’endettement retraité selon la définition des contrats bancaires (‘covenant bancaire’) était évalué à 71% au 30 septembre 2018, loin du plafond fixé à 100%”, ajoute le groupe.

Alors que plusieurs analystes se sont inquiété depuis les résultats de l’augmentation de ses besoins en fonds de roulement, Vallourec explique aussi que cette augmentation “s’analyse pour une large partie comme la contrepartie, par nature non récurrente, de son niveau particulièrement faible tel que mesuré en nombre de jours de ventes fin décembre 2017” et que ses besoins en investissements industriels “resteront limités”.

Il assure donc que “le groupe respecterait son covenant bancaire à fin 2019”.

En Bourse, l’action Vallourec a perdu plus de 55% de sa valeur en six séances mais a repris près de 15% lundi. Elle accuse une chute de 61,5% depuis le début de l’année.

Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below