November 21, 2018 / 7:49 AM / in 24 days

Airbus désigne ses prochains CFO et directeur des opérations

Airbus a annoncé mercredi la nomination de ses prochains directeur financier et directeur des opérations. Le groupe précise dans un communiqué que Dominik Asam (photo) deviendra directeur financier tandis que l'Allemand Michael Schöllhorn sera le nouveau directeur des opérations. /Photo d'archives/REUTERS/Michaela Rehle

PARIS (Reuters) - Airbus a annoncé mercredi la nomination de ses prochains directeur financier et directeur des opérations dans le contexte de la transition managériale à la tête du groupe aéronautique et de défense européen, confirmant des informations de Reuters.

Le groupe précise dans un communiqué que Dominik Asam deviendra directeur financier à partir d’avril 2019 en remplacement de Harald Wilhelm tandis que l’Allemand Michael Schöllhorn sera le nouveau directeur des opérations pour succéder à Tom Williams.

Mardi, des sources proches du dossier avaient déclaré qu’Airbus était sur le point d’annoncer les noms de son nouveau directeur financier et de son nouveau responsable des opérations alors que Guillaume Faury, futur président exécutif de l’avionneur européen.

Né à Glasgow et réputé pour ses talents de diplomate, Tom Williams, actuel directeur général adjoint de la puissante activité d’aviation commerciale, est le représentant officieux d’Airbus au Royaume-Uni.

Il avait accepté de retarder son départ à la retraite jusqu’à la fin de l’année pour contribuer à régler les problèmes de retards de production. Le fait que son successeur soit un Allemand pourrait être interprété comme un affaiblissement du pôle britannique au sein d’Airbus avant le Brexit.

Du côté de la direction financière, Reuters a rapporté le mois dernier qu’Airbus était sur le point de nommer une personnalité allemande extérieure au groupe en remplacement de Harald Wilhelm, dont la démission surprise a été précipitée par les choix du conseil d’administration pour la future direction.

Les autorités britanniques et françaises enquêtent sur le recours à des intermédiaires dans les ventes d’avions et Airbus fournit des éléments aux autorités américaines dans ce dossier.

Harald Wilhelm n’a été accusé d’aucune malversation et il est lui-même à l’origine de la décision d’Airbus en 2014 de mettre fin à la pratique en vigueur depuis des décennies consistant à recourir à des intermédiaires pour favoriser ses ventes d’avions.

D’après plusieurs sources, sa mise à l’écart vise cependant pour Airbus à essayer de bénéficier d’une certaine indulgence de la part des enquêteurs en leur présentant un nouveau visage.

Matthieu Protard et Tim Hepher, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below