November 20, 2018 / 1:18 PM / 22 days ago

Nissan élargit l'enquête sur Ghosn à l'alliance avec Renault

L'enquête de Nissan sur des malversations présumées de son président Carlos Ghosn s'est élargie pour inclure l'alliance Renault-Nissan, ont dit des sources à Reuters. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer

PARIS (Reuters) - L’enquête de Nissan sur des malversations présumées de son président Carlos Ghosn s’est élargie pour inclure l’alliance Renault-Nissan, ont dit des sources à Reuters, signe que le groupe japonais pourrait chercher ainsi de nouveau à réduire l’influence de son propriétaire français sur leur partenariat automobile.

Nissan a informé lundi le conseil d’administration de Renault qu’il avait des preuves de malversations potentielles au niveau de Renault-Nissan BV, la structure néerlandaise supervisant les opérations de l’alliance sous le contrôle final de Renault, ont déclaré trois sources au fait du dossier.

Cette communication privée du directeur général de Nissan, Hiroto Saikawa, intervient alors que le constructeur japonais, détenu à 43,4% par Renault, a annoncé qu’une enquête interne avait établi notamment que Carlos Ghosn avait sous-évalué sa rémunération auprès des autorités de marché et utilisé de l’argent de Nissan à des fins personnelles.

Renault et Nissan ont tout deux refusé de faire un commentaire.

Gilles Guillaume pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below