November 20, 2018 / 7:33 AM / a month ago

Les valeurs à suivre à Paris et en Europe

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris et en Europe où les contrats à terme sur les indices signalent une ouverture en baisse.

Julius Baer, qui est à suivre mardi à la Bourse de Zurich, a annoncé qu'il procédait à des réductions de coûts pour faire face à des conditions de marché difficiles et a averti qu'il pourrait ne pas atteindre son objectif de ratio coûts-revenus pour cette année. /Photo d'archives/REUTERS/Denis Balibouse

* RENAULT - Le ministre français de l’Economie, Bruno Le Maire, a annoncé mardi qu’il allait demander la mise en place d’une direction intérimaire pour le constructeur automobile, estimant que le PDG Carlos Ghosn n’est plus en état de diriger le groupe après les accusations de fraude financière au Japon à l’encontre du dirigeant. Le titre Renault, dégradé à “neutre” contre “surperformance” par Exane BNP Paribas, a déjà perdu plus de 8% lundi à la Bourse de Paris. Le partenaire Nissan a chuté quant à lui de 5,45% mardi à la Bourse de Tokyo.

* TECHNOLOGIE - Le compartiment de la technologie en Europe devrait être sous pression après la chute des grandes valeurs du segment à Wall Street. Le Nasdaq Composite a lâché 3,03%, sa plus forte baisse en pourcentage sur une séance depuis près d’un mois. L’indice sectoriel des FANG a perdu près de 4%.

* SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a accepté de verser aux autorités américaines une amende de 1,3 milliard de dollars (environ 1,2 milliard d’euros) pour mettre fin aux enquêtes concernant des violations d’embargos économiques américains.

* DEUTSCHE BANK a réglé des transactions pour DANSKE BANK en Estonie mais a mis fin à sa relation avec la banque en 2015 après avoir découvert des activités douteuses, a déclaré lundi un porte-parole de la banque allemande. Le lanceur d’alerte à l’origine des révélations sur le scandale de blanchiment d’argent impliquant Danske Bank avait déclaré un peu plus tôt qu’une importante banque européenne avait aidé à traiter jusqu’à 150 milliards de dollars de transactions suspectes et que deux banques américaines étaient également concernées.

* L’ORÉAL a annoncé lundi soir la nomination de Christophe Babule au poste de directeur général Administration et Finance de L’Oréal et de membre du comité exécutif à compter de mi-février 2019, en remplacement de Christian Mulliez, et celle de Cyril Chapuy au poste de directeur général de la division L’Oréal Luxe.

* CASINO a annoncé mardi la nomination de David Lubek comme directeur financier, en remplacement d’Antoine Giscard d’Estaing, qui a souhaité poursuivre de nouveaux projets professionnels. Le groupe a par ailleurs annoncé lundi prendre une participation de 5% au capital de la société Lyf Pay spécialisée dans les solutions de paiements afin de permettre à la fintech d’accélérer son développement en Europe.

* JULIUS BAER a annoncé mardi qu’il procédait à des réductions de coûts pour faire face à des conditions de marché difficiles et a averti qu’il pourrait ne pas atteindre son objectif de ratio coûts-revenus pour cette année. Le titre recule de 2,5% dans les transactions en avant-Bourse.

* EASYJET a confirmé mardi ses objectifs financiers pour le premier semestre de son exercice 2018-2019, après avoir fait état d’un bond de 41% de son bénéfice imposable pour l’exercice clos fin septembre.

* ENEL a relevé mardi son objectif d’excédent brut d’exploitation pour son nouveau plan à horizon 2021 dans lequel il entend développer ses investissements dans l’énergie “verte” et les réseaux.

* BASF a annoncé mardi le lancement d’un programme visant à augmenter son bénéfice annuel de deux milliards d’euros à partir de 2021.

* AVEVA, qui a finalisé en début d’année sa fusion avec SCHNEIDER ELECTRIC, a fait état mardi d’une hausse de 54% de son bénéfice semestriel sur une base pro forma et s’est dit confiant dans ses perspectives.

* WIRECARD a dit mardi tabler sur un excédent brut d’exploitation (Ebitda) compris entre 740 millions et 800 millions d’euros pour 2019, contre une prévision comprise entre 550 millions et 570 millions cette année. Le titre recule de 3,6% dans les échanges en avant-Bourse.

* COMPASS a fait état d’une stabilité de sa marge, à 7,4%, pour son exercice 2017-2018 clos fin septembre, les difficultés de sa branche au Royaume-Uni ayant été compensées par un vaste plan de réductions des coûts.

* DEUTSCHE BÖRSE - Berenberg a relevé sa recommandation de “vendre” à “conserver”, ainsi que l’objectif de cours qui passe de 112 à 120 euros.

Service Marchés

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below