November 16, 2018 / 5:47 AM / a month ago

La Fed lance une réflexion sur sa politique et sa communication

NEW YORK (Reuters) - La Réserve fédérale américaine, critiquée par la Maison blanche pour ses hausses de taux bien qu’elle ait largement atteint son double objectif de stabilité des prix et de plein emploi, a annoncé jeudi le lancement d’une réflexion sur ses outils de politique monétaire et sa communication.

La Réserve fédérale américaine a annoncé jeudi le lancement d'une réflexion sur ses outils de politique monétaire et sa communication. /Photo d'archives/REUTERS/Chris Wattie

La banque centrale va organiser l’année prochaine une série de forums à travers le pays, à la rencontre d’un “vaste éventail” de parties prenantes qu’elle entend sonder sur les moyens d’améliorer ses pratiques.

Elle espère pouvoir en tirer, dès le deuxième semestre 2019, une réflexion utile sur les outils qu’elle utilise pour atteindre ses objectifs et sa communication envers le public et les marchés financiers.

Cette annonce inhabituelle donne à penser que Jerome Powell, son président depuis le mois de février, veut accélérer l’évolution de la Fed vers plus de transparence afin d’éviter toute ingérence politique.

“C’est le bon moment pour faire le point sur la façon dont nous formulons, conduisons et présentons la politique monétaire”, a-t-il déclaré dans un communiqué, en notant que la Fed était proche d’atteindre son double mandat.

Parmi les événements prévus figure notamment une conférence à la Fed de Chicago en juin.

Les responsables de la Fed organiseront diverses rencontres par ailleurs et présenteront ensuite leurs conclusions.

Le président Donald Trump a accusé le mois dernier la Fed d’être devenue “folle” en persistant à relever graduellement ses taux d’intérêt, au risque de mettre en péril la croissance.

Après la crise financière et la récession de 2007-2009, la Fed a eu recours à des outils de politique monétaire non conventionnels, notamment le rachat massif d’obligations, et promis de maintenir des taux bas pendant une période prolongée.

Elle a aussi commencé à publier anonymement les prévisions de ses membres en matière de taux, de croissance et d’inflation.

A présent que l’économie a renoué avec une croissance supérieure à son potentiel, avec un taux de chômage à 3,7% et une inflation autour de 2%, la Fed a entrepris de normaliser sa politique à raison d’une hausse de taux par trimestre.

Parmi les options qui pourraient être discutées l’an prochain figurent un relèvement de l’objectif d’inflation, le choix d’une fourchette cible plutôt que d’un chiffre précis ou encore l’instauration d’un objectif de croissance chiffré.

“Aucune de ces alternatives n’est dépourvue de difficultés mais toutes sont intéressantes à évaluer”, a déclaré Loretta Mester, la présidente de la Fed de Cleveland, lors d’un discours prononcé le 25 octobre à New York.

Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below