November 15, 2018 / 7:00 AM / a month ago

Bouygues: Télécoms et médias éclipsent les incidents du BTP

PARIS (Reuters) - Bouygues a publié jeudi des résultats sur neuf mois supérieurs aux attentes, la vigueur des activités télécoms et médias éclipsant les incidents rencontrés sur plusieurs chantiers de BTP qui ont conduit le groupe diversifié à lancer un avertissement sur ses résultats annuels le mois dernier.

Bouygues a publié jeudi des résultats sur neuf mois supérieurs aux attentes, la vigueur des activités télécoms et médias éclipsant les incidents rencontrés sur plusieurs chantiers de BTP qui ont conduit le groupe diversifié à lancer un avertissement sur ses résultats annuels le mois dernier. /Photo prise le 8 octobre 2018/REUTERS/Eric Gaillard

A 12h07, l’action Bouygues gagne 0,6759% à 32,77 euros, figurant parmi les rares hausses du CAC 40 à la mi-journée (-0,2%).

“La publication du trimestre est rassurante après le warning d’octobre”, commente Raymond James dans une note. “La croissance au troisième trimestre a ralenti, mais reste bien supérieure au consensus (...) tandis que le carnet de commandes de Bouygues Construction se maintient à un niveau record de 22,5 milliards d’euros.”

Le groupe a fait état pour la période janvier-septembre d’un chiffre d’affaires de 25,22 milliards d’euros, en hausse de 6%, d’un bénéfice net, part du groupe, de 772 millions d’euros (+12%) et d’un bénéfice opérationnel courant de 820 millions d’euros, en recul de 12,1%.

Ces résultats dépassent le consensus des analystes publié sur le site de la société, qui donnait un chiffre d’affaires de 24,8 milliards d’euros, un bénéfice net de 586 millions et un bénéfice opérationnel courant de 797 millions.

“Nous avons d’un côté la hausse significative de la profitabilité de Bouygues Telecom et les très bons résultats de TF1, et de l’autre la baisse du résultat opérationnel courant des activités de construction”, a déclaré Philippe Marien, directeur général délégué et directeur financier du groupe, au cours d’une téléconférence.

Bouygues avait lancé le 18 octobre un avertissement à cause de problèmes rencontrés dans la finalisation de trois projets outre-Manche - deux dans la biomasse et un dans les datacentres - et de difficultés chez Colas Rail imputables au fret et aux grèves de la SNCF..

Le groupe, qui entend revoir avec l’opérateur ferroviaire public l’organisation de ses contrats de maintenance, a remporté depuis la clôture de ses comptes plusieurs nouveaux contrats, comme la réalisation d’un laboratoire de physique pour l’université de Cambridge et la construction d’une liaison autoroutière en Australie.

LES TELECOMS, TAMPON CONTRE LES CYCLES DU BTP

Bouygues a confirmé jeudi ses prévisions révisées ce jour-là, notamment un résultat opérationnel courant stable ou en légère baisse sur l’année, et non plus en amélioration comme il l’anticipait précédemment.

La filiale télécom a gagné sur neuf mois 1,4 million de clients mobiles - dont 475.000 sur le seul troisième trimestre - pout un parc total de 15,8 millions de clients, soit 10,8 millions pour le parc forfait mobile hors MtoM. Dans le fixe, la filiale a gagné 201.000 nouveaux clients fibre sur neuf mois.

“Bouygues Telecom n’a jamais été à vendre”, a répondu Philippe Marien à une question sur les rumeurs récurrentes de consolidation du marché français des télécoms. “L’idée de se renforcer dans les télécoms en France, ça a toujours existé. Pour l’instant le sujet n’est pas du tout à l’ordre du jour, la vente l’est encore moins, et encore moins compte tenu de la très bonne dynamique que nous vivons.”

L’Ebitda de l’activité télécoms a grimpé de 15% sur neuf mois tandis que le résultat opérationnel a bondi de 44% sur un an.

“Notre positionnement stratégique qui a vocation à lisser une certaine cyclicité des activités de construction, c’est l’activité télécoms”, a poursuivi le directeur financier du groupe. “Ce sont les télécoms qui jouent le rôle du métier à cash flow régulier et élevé.”

Bouygues Telecom, pour lequel l’objectif de 300 millions d’euros de cash flow libre en 2019 a été confirmé, joue ainsi pour le groupe de Martin Bouygues le même rôle tampon que les concessions autoroutières chez Eiffage, ou les concessions autoroutières et aéroportuaires chez Vinci.

Avec Blandine Hénault, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below