November 14, 2018 / 7:09 PM / a month ago

Ipsen, "plus actif que jamais", prévoit des opérations de M&A

LONDRES (Reuters) - Ipsen envisage d’ajouter plusieurs médicaments à son portefeuille dans le cadre d’une série de transactions et voit dans la récente chute des cours boursiers du secteur des biotechnologies des opportunités supplémentaires, a déclaré à Reuters son directeur général David Meek.

“Nous sommes plus actifs que jamais. Nous avons la capacité financière de faire des transactions et le conseil d’administration est résolu à faire des transactions”, a-t-il dit mercredi, lors d’une visite à Londres.

Sous la direction de David Meek, un Américain qui a pris les rênes d’Ipsen en juillet 2016, le laboratoire pharmaceutique français, créé il y a 89 ans, est devenu plus international en se concentrant de plus en plus sur les Etats-Unis, premier marché mondial du médicament.

Les investisseurs attendent maintenant qu’il renforce le portefeuille du laboratoire avec de nouveaux accords de licence susceptibles de compenser la menace que les génériques font peser dans le long terme sur son produit phare, le traitement anticancéreux Somatuline.

David Meek s’est dit à l’aise avec l’idée d’augmenter l’endettement du groupe “d’au moins” deux fois la dette nette sur l’Ebitda, et potentiellement plus pour financer ce qu’il considérerait comme la bonne opération, ce qui suggère une puissance de feu de plus d’un milliard d’euros pour réaliser des transactions.

Ipsen a mis en place des équipes pour rechercher des actifs prometteurs en oncologie, dans les maladies rares et dans les neurosciences - ses principaux domaines d’activité - et David Meek a déclaré qu’il ne viderait pas ses coffres pour une seule transaction.

“Ne vous attendez pas à ce que nous fassions une transaction unique pour deux milliards de dollars - ce n’est pas notre intention stratégique. Nous visons plutôt quatre transactions de taille moyenne”, a-t-il déclaré.

De nombreux grands groupes pharmaceutiques - aussi activement à l’affût de médicaments expérimentaux développés par des biotechs ces dernières années - ont déploré des valorisations élevées qui ont rendu les transactions difficiles à justifier.

Mais Davis Meek a déclaré que la taille relativement petite d’Ipsen était un avantage car elle pourrait lui permettre de rechercher des médicaments avec un potentiel de ventes annuelles de quelques centaines de millions de dollars, qui seraient sous le radar des grands acteurs du secteur de la pharmacie.

La récente correction boursière qui a rendu les actifs plus abordables et a augmenté la pression sur certaines biotechs pour trouver de nouvelles sources de financement devrait aussi aider Ipsen à trouver des acquisitions offrant des rendements corrects, a ajouté David Meek.

“Les prix étaient plutôt élevés jusqu’à récemment. Il y a maintenant eu un ajustement et je pense que c’est bon pour nous car nous avons de la trésorerie que nous pouvons déployer”, a-t-il dit.

Dominique Rodriguez pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below