November 9, 2018 / 10:06 AM / in 9 days

Le Maire exhorte l'Allemagne à s'engager sur le futur de la zone euro

PARIS (Reuters) - Bruno Le Maire a exhorté vendredi l’Allemagne à se positionner rapidement sur les propositions françaises sur l’avenir de la zone euro afin de garantir la souveraineté future du continent.

Bruno Le Maire a exhorté vendredi l'Allemagne à se positionner rapidement sur les propositions françaises sur l'avenir de la zone euro afin de garantir la souveraineté future du continent. /Photo prise le 30 août 2018/REUTERS/Christian Hartmann

“Il est temps que l’Allemagne réponde aux propositions d’Emmanuel Macron, il est temps que l’Allemagne décide pour ce qui concerne l’avenir de l’Europe”, a déclaré le ministre français de l’Economie et des Finances vendredi au French German Business Forum 2018 organisé par Les Echos et Le Parisien.

Les avancées sur l’intégration européenne retenues dans l’accord franco-allemand conclu en juin à Meseberg, près de Berlin, “ne doivent pas rester lettre morte”, a insisté le ministre.

Cet accord reprenait une partie des propositions du président français Emmanuel Macron pour l’Europe, notamment sur la convergence fiscale, un budget commun de la zone euro ou encore la taxation des géants du numérique, mais l’Allemagne s’est montrée moins allante ces dernières semaines, en particulier sur ce dernier point.

“Ces décisions ne doivent pas être prises dans six mois, elles doivent être prises dans six semaines”, a estimé Bruno Le Maire, pressant pour que la prochaine réunion des ministres européens de l’Economie et des Finances se traduise par des décisions sur “le backstop (fonds de soutien en cas de problème bancaire-NDLR), l’union bancaire, l’union des marchés de capitaux” et des progrès sur la question du budget de la zone euro.

Bruno Le Maire, fervent soutien du projet européen de taxation des géants du numérique, a accepté la semaine dernière que son entrée en vigueur soit reportée à 2020, sous réserve qu’un accord soit conclu d’ici la fin de l’année.

Selon lui, ces décisions sont “les seules à même de faire de la zone euro une puissance économique souveraine”, alors qu’elle n’est pour l’heure selon lui pas en mesure de faire face à une nouvelle crise financière ou économique de grande ampleur.

“Il n’y a aujourd’hui qu’un seul enjeu pour les générations qui viennent: construire la souveraineté européenne entre les Etats-Unis de Donald Trump et la Chine de Xi Jinping”, a estimé Bruno Le Maire.

“Pour relever ce défi, il n’existe aucune autre voie qu’un accord entre la France et l’Allemagne, tout le reste ce sont des illusions”, a-t-il ajouté.

L’Europe doit “s’affirmer comme un empire paisible” face à ses alliés et rivaux américain et chinois, mais aussi face à “un ennemi que personne ne nomme mais qui a fait des morts sur notre territoire et continue à constituer une menace majeure pour toutes nos nations”, à savoir “l’islamisme radical”, a également souligné le ministre.

Myriam Rivet et Leigh Thomas, édité par Julie Carriat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below