November 8, 2018 / 10:04 AM / 5 days ago

L'allemand Evonik rachète l'américain PeroxyChem pour 625 millions de dollars

Le chimiste allemand Evonik va racheter l'américain PeroxyChem au fonds d'investissement One Equity Partners pour 625 millions de dollars (547 millions d'euros), une opération destinée à renforcer son activité d'agents de blanchiment et à soutenir sa croissance. /Photo d'archives/REUTERS/Fabrizio Bensch

FRANCFORT (Reuters) - Le chimiste allemand Evonik va racheter l’américain PeroxyChem au fonds d’investissement One Equity Partners pour 625 millions de dollars (547 millions d’euros), une opération destinée à renforcer son activité d’agents de blanchiment et à soutenir sa croissance.

Cet accord, qu’Evonik compte finaliser d’ici la mi-2019, lui permettra de profiter de la bonne tenue des marchés du peroxyde d’hydrogène et de l’acide peracétique, qui affichent des taux de croissance d’environ 6%, déclare le groupe dans un communiqué publié jeudi.

Ces composants sont utilisés comme agents de blanchiment dans l’industrie du papier, comme désinfectants pour la transformation des aliments ou pour le traitement des eaux usées.

“Nous développons notre portefeuille d’applications de spécialités respectueuses de l’environnement et à forte croissance”, a déclaré le président du directoire Christian Kullmann.

Le prix d’achat, qui inclut la reprise de la dette, représente 10,4 fois la prévision annuelle d’Ebitda (bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements), ou 7,8 fois si l’on tient compte des synergies prévues.

Le chimiste, contrôlé par une fondation publique, réduit ses charges administratives et rachète des entreprises en forte croissance pour faire remonter le cours de son action, dont les analystes estiment qu’elle se traite en deçà de la moyenne du secteur.

Après avoir acheté les additifs d’Air Products et les silices de JM Huber, Evonik cherche à céder sa division de plastiques méthacrylates, qui fabrique des feuilles acryliques transparentes, une opération qu’il voudrait conclure d’ici le premier trimestre 2019.

Le titre Evonik perdait 2,8% à 26,76 euros à la Bourse de Francfort vers 8h30 GMT, accusant l’un des plus forts replis de l’indice européen Stoxx 600, qui avançait de 0,5% à ce stade.

Ludwig Burger; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below