November 6, 2018 / 9:06 PM / 15 days ago

Wall Street en hausse avant le résultat du scrutin

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé mardi en hausse une séance aux volumes relativement modestes, en dépit de l’apparition d’un courant acheteur en fin d’après-midi, les investisseurs n’ayant pas voulu s’engager avant de connaître les résultats des élections de mi-mandat.

La Bourse de New York a fini en hausse mardi. L'indice Dow Jones a gagné 0,68%. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid

De bons résultats de sociétés et un rebond des valeurs high tech sur des achats à bon compte ont soutenu les cours.

L’indice Dow Jones a gagné 173,31 points, soit 0,68%, à 25.635,01 points. Le S&P-500, plus large, a pris 17,14 points, soit 0,63%, à 2.755,45 points. Le Nasdaq Composite a progressé de 47,11 points (0,64%) à 7.375,96 points.

Les 11 grands indices sectoriels ont également terminé en territoire positif.

Le volume a représenté 6,85 milliards de titres échangés contre une moyenne de 8,7 milliards sur les 20 dernières séances.

“C’est vraiment un marché ténu avant les élections; les volumes sont 22% en deçà de leur moyenne mobile de 20 jours”, a constaté en séance Michael Antonelli (Robert W. Baird).

“On se sert après le carnage des techs et c’est pour ça que le marché est monté vraiment rapidement”.

Au vu des sondages, les républicains perdraient la Chambre des Représentants, ce qui serait embarrassant pour le président Donald Trump et sa politique pro-entreprises.

Certains investisseurs ont dit que la Bourse pourrait subir de fortes ventes si les démocrates emportaient les deux chambres du Congrès; ce serait l’inverse si les républicains parvenaient à conserver le contrôle de la Chambre des Représentants car les investisseurs auraient alors l’espoir de voir de nouvelles réductions d’impôts.

VALEURS

Apple a gagné 1,08%après avoir subi, sur les séances de vendredi et de lundi, sa perte en deux jours la plus élevée depuis janvier 2013. Il a permis à l’indice des technologiques de progresser de 0,61%.

Le secteur des matières premières (+1,51%, meilleure hausse sectorielle de la journée) a profité des bons résultats du producteur d’engrais Mosaic et de FMC, producteur de matériaux de construction, qui ont gagné 10,6% et 3,9% respectivement.

Le secteur industriel a avancé de 1,1%, réagissant au fait que les Etats-Unis et la Chine tiendront vendredi des discussions à Washington sur des questions diplomatiques et sécuritaires, dans l’optique d’apaiser les tensions commerciales entre les deux pays.

Mylan a bondi de 16,1% grâce à un bénéfice du troisième trimestre qui a battu le consensus et a stimulé le secteur de la santé qui a pris 0,52%.

LES INDICATEURS DU JOUR

La croissance de l’activité dans le secteur des services aux Etats-Unis a ralenti moins qu’attendu en octobre, montrent lundi les résultats de l’enquête mensuelle de l’Institute for Supply Management (ISM) auprès des directeurs d’achats.

LA SÉANCE EN EUROPE

Les Bourses européennes ont terminé en baisse mardi alors que Wall Street restait dans le vert en attendant les résultats des élections de mi-mandat aux Etats-Unis, qui seront déterminants pour la suite de la présidence de Donald Trump.

Les Bourses européennes ont aussi été pénalisées par des résultats de sociétés jugés décevants et par des indices PMI d’activité dans la zone euro qui confirment que la croissance est tombée le mois dernier à son plus bas niveau depuis deux ans.

À Paris, l’indice CAC 40 a fini sur un repli de 0,51% à 5.075,19 points. Le Footsie britannique a perdu 0,89% et le Dax allemand 0,09%. L’indice EuroStoxx 50 a reculé de 0,31%, le FTSEurofirst 300 et le Stoxx 600 de 0,26%.

TAUX

Les rendements obligataires ont un peu monté, les ventes motivées par un refinancement trimestriel imposant du Trésor l’ayant emporté sur l’anxiété des investisseurs dans l’attente des résultats des élections de mi-mandat.

Une adjudication de 27 milliards de dollars d’obligations à 10 ans, deuxième partie d’un refinancement de 83 milliards de dollars, a suscité une bonne demande, les souscripteurs indirects ayant acheté un montant record.

Les investisseurs attendent aussi l’issue de la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale jeudi. Le statu quo monétaire est prévisible.

CHANGES

Le dollar a été pour l’essentiel stationnaire, la prudence prévalant sur ce marché comme sur les autres en une journée élective.

L’indice du dollar, qui mesure son évolution face à un panier de devises de référence, a perdu 3,6 points de base à 96,296, ce qui laisse penser que le marché anticipe plutôt une victoire démocrate à la Chambre des Représentants.

Un Congrès divisé, avec un Sénat qui resterait républicain, est le résultat le plus probable, fait valoir Alan Ruskin (Deutsche Bank). Mais précisément pour cette raison, explique-t-il, “cela limitera l’impact sur le marché et débouchera sur un retournement rapide par rapport à la réaction immédiate”.

L’euro était en légère hausse à 1,141 dollar, 1% au-dessus environ de son plus bas de l’année de 1,130 touché le 15 août.

PETROLE

Les cours du pétrole ont terminé en baisse mardi sur le Nymex, Washington, qui impose depuis le 4 novembre des sanctions sur divers secteurs économiques iraniens, ayant accordé des exemptions à certains huit pays gros acheteurs de pétrole iranien.

Les cours ont par la suite aggravé leurs pertes, pour le même motif.

Sruthi Shankar, Sinéad Carew, Stephanie Kelly, Richard Leong, Kate Duguid; Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below