November 2, 2018 / 6:34 AM / 12 days ago

Faraday Future explore des options stratégiques

Une voiture électrique FFZERO1 de Faraday Future. La société, qui ambitionnait d'être le "Tesla chinois", a annoncé jeudi étudier des options stratégiques, deux jours après la démission de son co-fondateur Nick Sampson. /Photo d'archives/REUTERS/Steve Marcus

(Reuters) - Faraday Future, qui ambitionnait d’être le “Tesla chinois”, a annoncé jeudi étudier des options stratégiques, deux jours après la démission de son co-fondateur Nick Sampson.

Le concepteur de voitures électriques explique chercher à se renflouer et se dit “ouvert à des investisseurs du monde entier.”

Faraday est embourbé dans un conflit avec son principal actionnaire, le groupe chinois Evergrande Health Industry Group, après l’échec d’un projet d’investissement de deux milliards de dollars (1,75 milliard d’euros).

Un tribunal d’arbitrage de Hong Kong a autorisé la semaine dernière la société à chercher des financements ailleurs qu’auprès de son actionnaire mais en les plafonnant à 500 millions de dollars dans l’immédiat.

Faraday a réduit la semaine dernière les salaires de son personnel de 20% et annoncé des licenciements pour réduire ses coûts.

La société, dirigée par l’entrepreneur Jia Yueting, fondateur du conglomérat technologique LeEco, a mandaté Stifel, Nicolaus & Co comme conseiller financier.

Soundarya J à Bangalore, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below