October 31, 2018 / 10:21 AM / 14 days ago

Petrobras pourrait céder 20 milliards de dollars d'actifs en plus d'ici fin 2019

RIO DE JANEIRO (Reuters) - Petrobras pourrait vendre pour 20 milliards de dollars (17,6 milliards d’euros) d’actifs supplémentaires d’ici la fin de l’année prochaine, a dit à Reuters une source informée de ces projets, qui témoignent de la volonté de la compagnie pétrolière brésilienne de maintenir le rythme dynamique de ses cessions malgré de récents revers.

Petrobras pourrait vendre pour 20 milliards de dollars (17,6 milliards d'euros) d'actifs supplémentaires d'ici la fin de l'année prochaine, a dit à Reuters une source informée de ces projets, qui témoignent de la volonté de la compagnie pétrolière brésilienne de maintenir le rythme dynamique de ses cessions malgré de récents revers. /Photo prise le 31 juillet 2018/REUTERS/Paulo Whitaker

Les ventes programmées de la raffinerie de Pasadena au Texas et de deux groupes de gisements de pétrole dans le bassin de Campos, au Brésil, pourraient être scellées d’ici la fin de l’année, a dit cette source.

Petrobras n’a pas répondu aux demandes de commentaire.

Compagnie pétrolière cotée la plus endettée au monde, Petrobras s’efforce de vendre des actifs pour alléger le fardeau de sa dette malgré la résistance des syndicats et des décisions de justice défavorables.

Depuis 2016, elle a vendu pour 20 milliards de dollars d’actifs. Mais à fin juin 2018, elle n’avait réalisé que pour 9,5 milliards de cessions sur les 21 milliards visés sur 2017 et 2018. Elle n’a pas affiché d’objectifs pour 2019.

La vente de la raffinerie de Pasadena à l’américain Chevron, susceptible d’être conclue cette année, ne devrait toutefois pas lui permettre de récupérer son investissement de plus d’un milliard de dollars, a dit la source.

Chevron a refusé de s’exprimer sur le sujet.

Les groupes de gisements pétroliers de Pampo et d’Enchova dans le bassin de Campos devraient être valorisés environ un milliard de dollars en tout, ont dit la source et une autre personne proche du dossier.

Concernant ces actifs, Reuters a rapporté en juillet que Petrobras était entré en négociations exclusives avec la compagnie brésilienne Ouro Preto Oleo e Gas, soutenue par le fonds de capital investissement EIG Global Energy Partners.

Ce dernier n’a pas pu être joint et Ouro Preto a refusé de s’exprimer sur le sujet.

Petrobras n’atteindra pas son objectif de 21 milliards de dollars de cessions d’actifs sur 2017-2018 sans la vente de TAG, son réseau de gazoducs valorisé environ 7 milliards de dollars.

La vente de TAG, pour laquelle la filiale d’Engie au Brésil était entrée en négociations exclusives avec Petrobras, est pour l’instant gelée à la suite d’une décision de justice imposant un feu vert du Congrès brésilien à toute vente d’actifs d’une entreprise publique.

Jair Bolsonaro, qui sera investi président du Brésil en janvier après son élection dimanche, s’est dit favorable de manière générale à ce que Petrobras soit autorisé à vendre des actifs tout en étant opposé à une privatisation complète.

Petrobras cherche aussi à nouer des partenariats avec d’autres compagnies pétrolières ou parapétrolières pour accroître sa production.

Bertrand Boucey pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below