October 30, 2018 / 11:24 AM / in 20 days

Allergan déçu des offres pour ses divisions à vendre, le titre baisse

(Reuters) - Allergan a exprimé mardi sa déception au vu des premières offres d’acquéreurs potentiels pour les deux activités qu’il essaie de vendre depuis le mois de mai, ce qui fait chuter le titre du groupe pharmaceutique.

Allergan a exprimé mardi sa déception au vu des premières offres d'acquéreurs potentiels pour les deux activités qu'il essaie de vendre depuis le mois de mai, ce qui fait chuter le titre du groupe pharmaceutique. /Photo d'archives/REUTERS/Thomas White

Allergan a mis en vente ses divisions de santé féminine et maladies infectieuses à la suite d’une revue stratégique destinée à redresser son cours de Bourse.

En conférence téléphonique avec des analystes à l’occasion de ses résultats trimestriels, le directeur général Brent Saunders a jugé sous-évaluées les propositions transmises.

“Ce sont de bonnes entreprises, n’est-ce pas ? Nous avons toujours dit que même si nous souhaitons absolument vendre ces divisions, nous devons nous assurer que nous obtenons le juste prix compte tenu de l’effet dilutif de l’opération sur plusieurs de nos indicateurs financiers”, a-t-il déclaré.

Les projets d’Allergan ont suscité l’inquiétude des investisseurs, dont le hedge fund Appaloosa Management du milliardaire David Tepper, qui avait espéré des mesures plus radicales à l’issue de la revue stratégique.

A Wall Street en milieu de journée, le titre perdait 7% en dépit d’un bénéfice au-dessus des attentes au titre du troisième trimestre, soutenu par une croissance à deux chiffres des ventes de Botox, et d’une prévision annuelle relevée.

Le groupe américain, dont le siège est à Dublin, table désormais à un bénéfice par action de 16,20 à 16,60 dollars, contre une précédente fourchette de 16,00-16,50 dollars.

Hors éléments exceptionnels, Allergan a dégagé un bénéfice de 4,25 dollars par action au troisième trimestre, soit 21 cents de plus que le consensus, selon des données Refinitiv.

Le chiffre d’affaires est ressorti en baisse de 3% à 3,91 milliards de dollars. Si les ventes de Botox ont bondi de 13,6% à 879,7 millions de dollars (775 millions d’euros), plus que prévu, celles du collyre Restasis ont chuté de 18,5% à 311,6 millions de dollars.

La baisse des ventes de l’anti-inflammatoire ophtalmique n’a cependant pas été aussi prononcée que certains investisseurs l’avaient craint à la faveur d’un retard dans la commercialisation de versions génériques moins chères.

Manas Mishra et Manogna Maddipatla à Bangalore, Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Catherine Mallebay-Vacqueur

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below