October 25, 2018 / 5:59 AM / 20 days ago

Nokia mise sur la 5G et veut réduire encore ses coûts

HELSINKI (Reuters) - Nokia a lancé jeudi un nouveau programme de réduction des coûts et réitéré son ambitieux objectif de rentabilité, promettant une accélération de la demande des équipements téléphonie mobile de cinquième génération (5G) au quatrième trimestre.

Nokia a lancé jeudi un nouveau programme de réduction des coûts et réitéré son ambitieux objectif de rentabilité, promettant une accélération de la demande des équipements téléphonie mobile de cinquième génération (5G) au quatrième trimestre. /Photo d'archives/REUTERS/Yves Herman

L’action Nokia recule de près de 1,71% vers 10h50 GMT, deuxième plus forte baisse de l’indice EuroStoxx 50

L’équipementier télécoms finlandais, concurrent du suédois Ericsson et du chinois Huawei, souffre depuis des années du ralentissement de la demande des équipements 4G et les investisseurs se demandent si la 5G pourra commencer à doper les bénéfices du groupe cette année.

Le groupe finlandais, qui a fait état d’une baisse de son bénéfice trimestriel sur un an, a dit viser des économies annuelles de l’ordre de 700 millions d’euros d’ici fin 2020.

Le nombre d’emplois qui devrait être supprimé n’a pas été précisé.

Nokia va boucler cette année un programme de réduction de coûts de 1,2 milliard d’euros mis en oeuvre en 2016 à la suite de l’acquisition du groupe franco-américain Alcatel-Lucent.

“Nous réalisons des progrès mais il reste encore beaucoup à faire pour que notre marge sur les réseaux soit au niveau que nous souhaitons”, a déclaré Rajeev Suri, le directeur général, lors d’une conférence téléphonique.

PRÉVISION D’UNE MARGE DE 6% à 9%

Ce dernier a réitéré la prévision du groupe d’une marge opérationnelle pour la division réseau de 6% à 9% sur l’actuel exercice. Sur les neuf premiers mois, la marge était de 2,6%.

“En dépit de risques de retards à court terme concernant le calendrier des projets et la livraison de produits, nous sommes toujours en bonne voie pour atteindre nos prévisions pour l’ensemble de l’année”, a-t-il dit.

Signe d’un décollage de la nouvelle norme de téléphonie mobile, T-Mobile US a choisi en juillet Nokia pour lui fournir du matériel 5G dans le cadre d’un contrat de 3,5 milliards de dollars (trois milliards d’euros).

Le bénéfice d’exploitation non IFRS du groupe finlandais est ressorti au troisième trimestre en baisse de 27% à 487 millions d’euros, un chiffre globalement conforme à la prévision moyenne des analystes qui attendaient 492 millions d’euros selon une enquête Reuters.

Il y a un an, ce résultat avait été dopé par le paiement de licences, qui représente la moitié du bénéfice du groupe finlandais.

Nokia a annoncé jeudi une extension de son accord de licence avec Samsung.

“Les ventes de la division réseau de Nokia progressent, ce qui signifie que le marché décolle (...) Je pense que le T4 sera très solide”, a déclaré Mikael Rautanen, analyste chez Inderes Equity Research, dont l’opinion est à “accumuler” sur le titre.

“Mais il y a un petit risque d’avertissement sur résultat pour le reste de l’année”, a-t-il ajouté.

avec Teis Jensen à Copenhague; Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below