October 24, 2018 / 10:37 AM / a month ago

Un anticancéreux de Bayer et Orion soutenu par une étude

Une étude sur un traitement de Bayer et Orion contre le cancer de la prostate a montré qu'il pouvait retarder la propagation de la maladie à d'autres parties du corps, ont annoncé mercredi les deux groupes. /Photo d'archives/REUTERS/Ina Fassbender

FRANCFORT (Reuters) - Une étude sur un traitement de Bayer et Orion contre le cancer de la prostate a montré qu’il pouvait retarder la propagation de la maladie à d’autres parties du corps, ont annoncé mercredi les deux groupes.

Cette étude portant sur des patients atteints d’un cancer de la prostate non métastatique ne pouvant être soigné par un traitement hormonal a atteint son principal objectif en montrant que le darolutamide, un médicament par voix oral, pouvait retarder la propagation des métastases, déclarent Bayer et Orion.

Le titre du laboratoire finlandais, qui a cédé certains droits sur ce traitement dans le cadre d’un accord de collaboration avec Bayer en 2014, prend près de 5% vers 09h55 GMT.

Le titre Bayer recule pour sa part au même moment de 0,17%.

Le groupe allemand va discuter à présent avec les autorités sanitaires en vue d’une éventuelle demande de commercialisation du darolutamide. Ce traitement fait l’objet d’une procédure accélérée en vue d’une approbation par la Food and Drug Administration aux Etats-Unis.

Ludwig Burger; Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below