October 23, 2018 / 8:20 PM / 23 days ago

Wall Street finit en recul modéré, inquiétudes sur les résultats

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a nettement réduit ses pertes mardi en fin de séance, le Nasdaq étant même passé brièvement dans le vert, à la faveur d’un fort courant d’achats à bon compte, même si les inquiétudes concernant les résultats des entreprises persistent.

La Bourse de New York a nettement réduit ses pertes mardi en fin de séance. L'indice Dow Jones a cédé 0,5%. Le S&P-500, plus large, a perdu 0,55%. /Photo prise le 23 octobre 2018/REUTERS/Brendan McDermid

L’indice Dow Jones a cédé 125,98 points, soit 0,5%, à 25.191,43. Le S&P-500, plus large, a perdu 15,19 points, soit 0,55%, à 2.740,69. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 30,64 points (-0,41%) à 7.437,99 points.

Dans la matinée, les perspectives décevantes de Caterpillar et de 3M, deux baromètres de la conjoncture aux Etats-Unis, étaient venues s’ajouter à divers sujets d’inquiétude, allant du ralentissement en Chine au rejet par la Commission européenne du budget de l’Italie, en passant par l’affaire Khashoggi.

Dans le dossier du dissident saoudien Jamal Khashoggi, le vice-président américain Mike Pence a dénoncé le meurtre “barbare” du journaliste tandis que Donald Trump, qui avait jugé ces derniers jours “crédibles” les explications de Ryad, a dit attendre “des faits” avant de se prononcer sur les accusations de son homologue turc.

Les déceptions sur Caterpillar et 3M ont réveillé les inquiétudes sur l’impact de la hausse des taux, des salaires et des droits de douane sur les profits, ce qui a provoqué un repli de 1,6% de l’indice des valeurs industrielles

Mais les indices ont fini nettement au-dessus de leurs plus bas du jour, le Dow Jones ayant perdu plus de 2% à un moment.

“Il y a eu beaucoup d’inquiétude en tout début de matinée, et puis, voyant que les marchés n’accentuaient leur chute, certains investisseurs sont revenus aux achats sur certaines valeurs”, dit Rick Meckler de Cherry Lane Investments qui espère de bons résultats dans le secteur technologique cette semaine.

Des achats techniques à des niveaux de soutien à 2.700 points sur le S&P ont favorisé le rebond, selon des analystes.

En Chine, le Composite de Shanghai était retombé de 2,26%, effaçant une bonne partie de son rebond enregistré lundi.

VALEURS

Le leader mondial des engins de chantier Caterpillar a perdu 7,56% après avoir déçu dans ses prévisions.

3M a cédé 4,38% après avoir abaissé ses prévisions de résultats annuels, disant notamment tabler désormais sur une croissance organique de 3% environ contre 3% à 4% auparavant, pour prendre en compte des effets de change défavorables.

Les valeurs technologiques ont perdu 0,40%, semi-conducteur en tête, avant une série de résultats importants. Microsoft, Intel, Alphabet et Amazon, qui doivent tous publier leurs résultats cette semaine, ont perdu entre 0,32% et 1,4%.

La croissance des bénéfices des composants du S&P 500 devrait avoir ralenti à 22,1% au troisième trimestre, par rapport aux deux trimestres précédents, selon les données de Refinitiv, et encore ralentir à 19,6% au quatrième trimestre.

Les valeurs de l’énergie (-2,67%) ont accusé la plus forte baisse sectorielle, plombée par les cours du brut.

Mais tous les résultats n’ont pas été décevants: McDonald’s a pris 6,31% après avoir dépassé les attentes en matière de chiffre d’affaires trimestriel à périmètre comparable, grâce à une forte demande à l’étranger, tandis que Verizon (+4,06%) a retrouvé un pic de 18 ans et demi après fait mieux que prévu en termes de bénéfice et de nouveaux abonnés.

LA SÉANCE EN EUROPE

Les Bourses européennes ont terminé en nette baisse, plombées elles aussi par les nombreuses sources d’inquiétudes, notamment le rejet par du projet de budget italien pour 2019 en raison de sa non-conformité avec les règles communautaires.

La Commission européenne a demandé à Rome de présenter un nouveau document dans les trois semaines, exerçant pour la première fois une prérogative dont elle s’était dotée durant la crise de la dette souveraine.

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 1,69% à 4.967,69 points, affichant un repli de plus de 10% par rapport à son dernier plus haut, et le Footsie britannique a perdu 1,24% et le Dax allemand 2,17%. L’indice EuroStoxx 50 a perdu 1,54%, le FTSEurofirst 300 de 1,43% et le Stoxx 600 de 1,58%, au plus bas depuis mi-décembre 2016, après sa cinquième séance de baisse consécutive.

Les mauvaises résultats ont été durement sanctionnés. Cela a été le cas d’Atos qui a chuté de 22,22% et du fabricant autrichien de semi-conducteurs AMS (-26,33%).

Plus forte baisse du Dax, Bayer a perdu 9,5% après le rejet par un tribunal californien de l’appel de sa filiale Monsanto dans l’affaire du glyphosate.

TAUX

Les rendements des obligations de référence du Trésor américain sont tombés à leurs plus bas niveaux en trois semaines, dans un climat d’aversion au risque sur les marchés.

Le taux du papier à 10 ans est à 3,1695%, après être tombé à 3,11%, son plus bas niveau depuis le 3 octobre.

Les rendements des emprunts d’Etat italiens ont au contraire grimpé à la suite du rejet par la Commission du budget prévisionnel italien. Le rendement des obligations à cinq ans a gagné onze points de base à 2,905% et le dix ans a terminé à 3,596% contre 3,76% la veille.

Amy Caren Daniel et Caroline Valetkevitch, Juliette Rouillon pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below