October 23, 2018 / 5:10 PM / 21 days ago

Safran tient les feuilles de route de Zodiac et du moteur LEAP

PARIS (Reuters) - Safran, qui a publié mardi un chiffre d’affaires meilleur que prévu, a estimé que les performances de Zodiac Aerospace étaient conformes à ses anticipations et a maintenu son objectif de produire 1.100 moteurs LEAP cette année.

Safran, qui a publié mardi un chiffre d'affaires meilleur que prévu, a estimé que les performances de Zodiac Aerospace étaient conformes à ses anticipations et a maintenu son objectif de produire 1.100 moteurs LEAP cette année. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

L’équipementier pour l’aéronautique et la défense confirme dans un communiqué viser pour 2018 une croissance organique du chiffre d’affaires ajusté de 7% à 9% et une croissance du résultat opérationnel courant ajusté d’environ 20%.

Ces prévisions ne tiennent pas compte de Zodiac Aerospace, dont il a pris le contrôle en février, mais Safran confirme aussi sa prévision de contribution du spécialiste des cabines d’avions sur dix mois.

Au troisième trimestre, Safran affiche une croissance organique de 11,4%, donnant un chiffre d’affaires de 5,348 milliards d’euros, à comparer aux 5,224 milliards attendus en moyenne par le consensus réalisé pour Reuters par Inquiry Financial. Zodiac Aerospace a contribué à hauteur de 1,2 milliard.

“Le chiffre d’affaires de Zodiac Aerospace est en ligne avec la feuille de route financière”, dit le directeur général, Philippe Petitcolin, cité dans le communiqué accompagnant les résultats.

“La production de moteurs LEAP s’est encore accélérée au troisième trimestre”, ajoute-t-il.

Sur les neuf premiers mois de l’année, CFM International, coentreprise à parité entre Safran et General Electric, a livré 741 moteurs LEAP, successeur du CFM56 pour les monocouloirs A320neo d’Airbus et 737 MAX de Boeing.

“On va tout faire pour livrer nos 1.100 moteurs répartis de façon la plus objective possible entre Airbus et Boeing”, a déclaré Philippe Petitcolin à des journalistes.

Mi-octobre, Safran a aussi bénéficié de l’annonce d’une option d’achat portant sur un maximum de 150 avions Cessna Citation Hemisphere à l’américain Textron, seul client du moteur après l’abandon du 5X de Dassault Aviation fin 2017 à la suite de retards de livraison.

“Si c’est pour travailler avec une seule plate-forme, on aura raté notre coup”, a dit Philippe Petitcolin en faisant référence à l’absence de projets à très court terme dans le créneau des jets “super mid size”.

“Je pense qu’il y en aura mais cela viendra un petit peu plus tard”, a-t-il ajouté.

Cyril Altmeyer, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below