October 23, 2018 / 9:39 AM / 21 days ago

AstraZeneca entre au capital de la biotech Innate Pharma

LONDRES/PARIS (Reuters) - AstraZeneca a annoncé mardi prendre une participation de 9,8% dans la biotech française Innate Pharma par le biais d’une nouvelle émission d’actions, une opération qui permet au laboratoire britannique de se renforcer dans l’immunothérapie anticancéreuse.

AstraZeneca a annoncé mardi prendre une participation de 9,8% dans la biotech française Innate Pharma par le biais d'une nouvelle émission d'actions. /Photo d'archives/REUTERS/Phil Noble

L’action Innate s’envolait de 31,3% à 6,29 euros à la Bourse de Paris vers 11h10. A la Bourse de Londres, le titre AstraZeneca était stable à 5.973 pence au même moment.

Dans le cadre de cet accord, Innate acquiert les droits de commercialisation de l’anti-cancéreux Lumoxiti d’AstraZeneca aux Etats-Unis et en Europe. Le Lumoxiti est un traitement contre une forme rare de leucémie développé par le groupe britannique et récemment approuvé par la FDA (Food and Drug Administration) américaine.

“Ce jour est un moment décisif pour Innate Pharma alors que nous devenons une société de biotechnologies intégrée. Lumoxiti est une innovation thérapeutique majeure pour les patients (...) Notre équipe commerciale sera spécialisée dans les cancers rares et générera plus de valeur à mesure que notre portefeuille s’étoffera”, déclare Mondher Mahjoubi, président du directoire la société française et ex-responsable d’AstraZeneca dans un communiqué.

L’achat par AstraZeneca de 6,26 millions de nouvelles actions Innate à 10 euros l’action, soit plus du double du cours de clôture de lundi de 4,79 euros, s’apparente à un vote de confiance envers le spécialiste de l’immunothérapie anticancéreuse.

Pour le groupe britannique, cette alliance représente une opportunité de se renforcer dans le secteur hautement concurrentiel de l’immuno-oncologie et notamment du cancer colorectal.

INVESTISSEMENTS DANS LES BIOTECHNOLOGIES

Cette opération est la dernière en date d’une série d’investissements de grands groupes pharmaceutiques dans les biotechnologiques.

La semaine dernière, Novartis a annoncé le rachat d’un laboratoire spécialisé dans l’oncologie, pour 2,1 milliards de dollars (1,83 milliard d’euros) dans le cadre de la réorientation du groupe pharmaceutique suisse vers les traitements de pointe.

AstraZeneca va exercer son option pour obtenir la totalité des droits de Monalizumab en oncologie, un traitement expérimental d’immunothérapie d’Innate.

Innate Pharma et AstraZeneca partagent actuellement le développement de ce traitement en phase II, à la fois dans les cancers de la tête et du cou et dans le cancer colorectal.

En plus d’une participation de 62,6 millions d’euros, AstraZeneca effectuera également des versements d’un montant total de 170 millions d’euros pour les droits de plusieurs traitements expérimentaux d’Innate. La société française versera elle jusqu’à 75 millions d’euros pour le Lumoxiti d’AstraZeneca.

Le PDG d’AstraZeneca Pascal Soriot mise sur de nouveaux traitements, particulièrement du cancer, afin de stimuler les ventes pénalisées par le repli de son anticholestérol Crestor, confronté à la concurrence des génériques.

A ce jour, le seul médicament immuno-oncologique pour le traitement du cancer colorectal est le Keytruda de Merck & Co.

Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below