October 18, 2018 / 1:13 PM / a month ago

Schibsted: Une IPO de la filiale MPI à l'étranger suscite des craintes

OSLO (Reuters) - Des actionnaires norvégiens de Schibsted, le propriétaire du site Leboncoin, craignent qu’une mise en Bourse à l’étranger des activités internationales de petites annonces sur internet n’empêchent certains gestionnaires d’actifs de Norvège d’investir dans cette division en pleine croissance.

Le groupe d’édition, propriétaire de journaux dans les pays nordiques et de sites publicitaires dans 22 pays, dont la France, l’Espagne ou encore le Brésil, a annoncé en septembre son intention de scinder et de coter séparément sa division MPI, qui regroupe ses sites de petites annonces en ligne hors des pays nordiques.

L’IPO, attendue au deuxième trimestre 2019, est largement soutenue par les investisseurs. Mais Schibsted n’a pas encore décidé sur quelle place boursière aurait lieu la cotation.

Deux gérants de fonds norvégiens, Storebrand Asset Management et le fonds de pension public Folketrygdfondet, actionnaires de Schibsted à hauteur de près de 10% au total, sont très favorables à la scission de MPI mais ont des mandats qui limitent leurs investissements à l’étranger.

“Nous sommes inquiets d’une éventuelle introduction en Bourse à l’étranger”, a déclaré Alf Inge Gjerde, qui gère 2,5% de Schibsted chez Storebrand.

“Cela ne changerait peut-être pas grand chose pour les investisseurs internationaux mais cela signifierait probablement que les investisseurs institutionnels norvégiens seraient contraints de vendre leurs parts et je doute que les investisseurs internationaux puissent compenser cela.”

Folketrygdfondet, deuxième plus gros actionnaire de Schibsted avec 7,2% du capital, risque également d’être empêché de détenir des actions, son mandat l’obligeant à détenir pour 85% d’actifs en Norvège et 15% dans les autres pays nordiques.

“Pour nous, qui investissons principalement à la Bourse d’Oslo, il sera positif que la société continue à être cotée ici”, a déclaré à Reuters le directeur général de Folketrygdfondet, Kjetil Houg, en ajoutant : “Nous pensons que la scission est très enthousiasmant et qu’elle rendra la valeur plus visible.”

Schibsted, dont la capitalisation boursière atteint 67,07 milliards de couronnes norvégiennes (7,1 milliards d’euros), n’a pu être joint dans l’immédiat pour un commentaire.

Camilla Knudsen, Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below