October 18, 2018 / 5:57 AM / a month ago

Nestlé: Le départ de la responsable Asie éclipse les ventes

ZURICH (Reuters) - Nestlé a publié jeudi une croissance plus forte que prévu de ses ventes au troisième trimestre, une performance toutefois éclipsée par l’annonce du départ de sa responsable pour l’Asie.

Nestlé a publié jeudi une croissance plus forte que prévu de ses ventes au troisième trimestre, une performance toutefois éclipsée par l'annonce du départ de sa responsable pour l'Asie. /Photo d'archives/REUTERS/Pierre Albouy

Au sujet de ses résultats, le fabricant des barres chocolatées KitKat et du café instantané Nescafé a notamment mis l’accent sur l’amélioration de son activité en Amérique du Nord et dans le secteur de la nutrition infantile.

Son concurrent Danone a en revanche fait état mercredi d’un ralentissement de sa croissance sur le trimestre, plombée par la chute plus forte qu’attendu de sa nutrition infantile en Chine et par un nouveau décrochage de ses ventes au Maroc où ses produits laitiers sont boycottés.

La croissance organique de Nestlé, soit hors effets de changes et acquisitions ou cessions, s’est établie à 2,9% au troisième trimestre, conformément au consensus établi par Reuters, contre 2,6% sur la période avril-juin.

Elle a été également légèrement supérieure à celle de 2,8% observée sur l’ensemble des neuf premiers mois de l’année.

Ces résultats ont cependant été occultés par l’annonce du départ de Wan Ling Martello, responsable des activités pour l’Asie, Océanie et Afrique subsaharienne (AOA), région qui affiche la plus forte croissance du groupe depuis 2015.

Cette ancienne de Walmart est particulièrement attentive au commerce électronique, secteur dans lequel Nestlé était faible, notamment en Chine. Elle est membre des conseils d’administration d’Alibaba et d’Uber.

“Sous sa houlette, la zone AOA est devenue plus rentable et affiche la plus forte croissance du groupe. La passion de Wan Ling Martello pour la transformation numérique et sa compréhension approfondie de la nouvelle économie de la distribution ont donné une impulsion positive à l’ensemble de la société”, a déclaré le groupe suisse.

Nestlé n’a pas précisé ce que Wan Ling Martello allait désormais faire, se bornant à dire qu’elle “explorerait de nouveaux horizons”.

CE DÉPART S’AJOUTE AUX PRESSIONS DE L’ACTIVISTE THIRD POINT

Elle sera remplacée à partir du 1er janvier par Chris Johnson, l’actuel directeur des ressources humaines du groupe.

La zone AOA a enregistré une croissance organique de 4,4% au troisième trimestre, soutenue par une accélération des ventes en Chine avec la nutrition infantile et les produits à base de café. L’Asie du Sud, où les ventes de nouilles Maggi, de Nescafé et de KitKat ont été robustes, a également contribué à ce résultat.

Les analystes estiment que le départ de Wan Ling Martello, qui a rejoint Nestlé en 2011 en tant que directrice financière, constitue un coup dur pour le groupe de Vevey, déjà mis sous pression par Third Point, le fonds activiste de Daniel Loeb, qui plaide pour une restructuration profonde et rapide.

“A la fois comme directrice financière et comme directrice générale de la zone AOA, elle a connu un succès remarquable et son départ laisse un vide difficile à combler par Nestlé”, commente Andrew Wood, de Bernstein.

La croissance des ventes en Amérique s’est accélérée, soutenue par la demande pour les produits pour animaux, le café et des prix en légère hausse. En Europe, les prix restent freinés par le faiblesse des cours des matières premières.

“Nous commençons à observer une amélioration de la dynamique en Amérique du Nord et dans la catégorie nutrition infantile au niveau mondial. Nos activités en Chine ont continué d’afficher une croissance moyenne à un chiffre”, a déclaré Mark Schneider, directeur général du géant suisse de l’agroalimentaire, cité dans un communiqué.

Nestlé a confirmé son objectif d’une croissance de son chiffre d’affaires d’environ 3% cette année.

Unilever, qui a également publié ses résultats ce jeudi, a prédit une croissance annuelle de ses ventes dans le bas de sa fourchette de prévisions, ou un peu au-dessus, malgré une accélération au troisième trimestre.

Le titre Nestlé prenait 0,48% à 79,44 francs vers 10h10 GMT à la Bourse de Zurich, alors que l’indice sectoriel européen de l’alimentation gagnait 0,82% au même moment.

Silke Koltrowitz; Bertrand Boucey et Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below