October 17, 2018 / 4:16 PM / a month ago

L'Europe finit dans le rouge, l'automobile à la traîne avant la Fed

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé dans le rouge mercredi, ne parvenant pas à maintenir le rebond de la veille; la baisse du secteur automobile a pesé sur les indices et la publication imminente du dernier compte-rendu de la Réserve fédérale (Fed) incite à la prudence.

Les Bourses européennes ont terminé dans le rouge mercredi. Le CAC 40 a terminé en repli de 0,54% à 5.144,95 points. Le Footsie britannique a reculé de 0,07% et le Dax allemand de 0,52%. /Photo d'archives/REUTERS/Neil Hall

À Paris, le CAC 40 a terminé en repli de 0,54% à 5.144,95 points. Le Footsie britannique a reculé de 0,07% et le Dax allemand de 0,52%.

L’indice EuroStoxx 50 a cédé 0,44%, le FTSEurofirst 300 0,41% et le Stoxx 600 0,4%.

Les marchés restent par ailleurs fragilisés par la semaine de correction qu’ils ont subi en raison des craintes tenant à la hausse des rendements obligataires américains, aux tensions géopolitiques et au ralentissement de l’économie mondiale.

VALEURS

Les résultats trimestriels ont pleinement repris leur droit et ont beaucoup influencé la tendance.

L’indice Stoxx de l’automobile a signé la plus forte baisse sectorielle en Europe avec un repli de 1,9%, en raison d’une forte baisse des ventes sur le continent le mois dernier et de commentaires prudents de Goldman Sachs sur les perspectives du secteur.

Parmi les plus fortes baisses de ce secteur, PSA a perdu 4,62%, Renault 3,15%, Fiat Chrysler 4,19% et Valeo 3,36%.

Plus forte baisse du Stoxx 600, le spécialiste allemand de la dialyse Fresenius Medical Care a chuté de 16,5% après avoir de nouveau abaissé ses objectifs de chiffre d’affaires et de bénéfice net pour 2018.

A Paris, Danone a reculé de 4,34% après avoir fait état d’un ralentissement de sa croissance au troisième trimestre.

Le secteur agroalimentaire en Europe a lâché 1,26%.

Le néerlandais ASML a pris 3,47% après avoir annoncé des résultats et des perspectives supérieurs aux attentes qui rassurent sur les performances à venir du secteur.

STMicroelectronics a gagné 0,81%, en tête du CAC.

Genfit a bondit de 9,51%, Bryan Garnier ayant commencé sa couverture à l’”achat” selon des sources du marché.

A WALL STREET

Les trois indices phares de New York sont en baisse, ne parvenant pas à faire perdurer le rebond de la veille: le Nasdaq perd 0,59%, le Dow Jones 0,33% et le S&P-500 0,17%.

Le titre IBM chute de 6,23% après la publication d’un chiffre d’affaires trimestriel inférieur aux attentes en raison notamment d’un ralentissement des ventes de logiciels.

Le géant américain signe la plus forte baisse d’un secteur technologique en repli de 0,6%.

CHANGES

Le dollar avance de 0,3% face à un panier de devises. La monnaie américaine pourrait réagir à la publication à 18h00 GMT des “minutes” de la Réserve fédérale dont les investisseurs espèrent des indications sur le rythme du resserrement monétaire dans un contexte d’inquiétude face au niveau des rendements obligataires.

Dans le même temps, l’euro cède 0,33% autour de 1,1532 dollar après descendu à un plus bas d’une semaine à 1,1518.

La livre sterling pâtit elle du ralentissement plus fort que prévu de l’inflation en septembre.

“Aussi importants que soient les chiffres de l’inflation, le marché reste focalisé sur le Brexit”, a déclaré Neil Mellor (BNY Mellon).

Concernant la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, Theresa May reste confiante dans la possibilité de parvenir à un accord cet automne et ne demande pas une prolongation de la période de transition post-Brexit, a annoncé une porte-parole de la Première ministre britannique.

TAUX

Le rendement des obligations du Trésor américain à 10 ans est stable, autour de 3,152%, et n’a que modestement réagi à la baisse plus forte que prévu du nombre de mises en chantier le mois dernier aux Etats-Unis..

Celui du Bund allemand à dix ans, référence pour l’ensemble de la zone euro, cède environ 2,5 points de base autour de 0,464%.

Le rendement italien à 10 ans est pour sa part reparti à la hausse après que le Trésor italien a annoncé qu’il rouvrirait certaines émissions d’obligations à longue échéance.

PÉTROLE

Les cours du pétrole ont accentué leur baisse après l’annonce d’une augmentation plus importante que prévu des stocks américains de brut la semaine dernière selon l’Agence américaine d’information sur l’énergie (EIA).

Le Brent perd 2,19% sous les 80 dollars le baril et le brut léger américain cède 2,88% tout juste à 70 dollars, un plus bas d’un mois.

LES INDICATEURS DU JOUR

Sans surprise, l’inflation dans la zone euro a légèrement accéléré en septembre sous l’effet principalement des prix de l’énergie, selon les données définitives publiées par Eurostat qui confirment les chiffres annoncés en première estimation le 28 septembre.

A SUIVRE JEUDI:

Les investisseurs prendont connaissance jeudi de l’indice d’activité “Philly Fed” du mois d’octobre et des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis à 12h30 GMT. Les résultats d’entreprises seront également à l’honneur avec Pernod Ricard, Unilever et American Express.

Édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below